Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Prostitution

Trois ans après, la loi anti-prostitution a-t-elle atteint ses objectifs ?

Publié le 29/10/2019 • Par Mathilde Elie • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

prostitution
flickr/ Blemished Paradise
Trois ans après le vote de la loi visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel, un rapport de la fondation Scelles rédigé avec la direction générale de la cohésion sociale (DGCS), souligne une mise en œuvre très disparate et l’émergence de nouvelles problématiques comme la prostitution numérique.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Répression, prévention, social et accompagnement. Ce sont les quatre piliers de la loi du 13 avril 2016 visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées. Le texte introduisait notamment la pénalisation des clients, la création d’un parcours de sortie de la prostitution, la mise en place de stages de sensibilisation pour les clients et la prévention auprès des jeunes. Objet de vifs débats lors de sa promulgation, quels sont les résultats trois ans plus tard ?

La fondation Scelles et la direction générale de la cohésion sociale (DGCS) dressent un bilan contrasté dans un rapport publié le 23 octobre. Il s’appuie sur une évaluation locale menée dans quatre villes qui présentent des caractéristiques différentes : Narbonne, Paris, Bordeaux ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Trois ans après, la loi anti-prostitution a-t-elle atteint ses objectifs ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement