Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Interview] Démocratie participative

« La concertation citoyenne n’empêche pas les conflits »

Publié le 30/10/2019 • Par Judith Chetrit • dans : France

blatrix-cecile
C. B.
Trouver un discours politique qui ne valorise pas la concertation est rare. Pourtant, soutient Cécile Blatrix, coauteure de « La concertation est-elle rentable ? », les dispositifs actuels sont plutôt orientés vers la facilitation de la réalisation des projets.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Grand débat national, réunions d’initiative locale, enquêtes publiques, dispositifs participatifs… Trouver un discours politique qui ne valorise pas la concertation est rare. L’association des citoyens aux politiques publiques a transformé la démarche en une figure certes souvent réglementaire, mais surtout quasi obligatoire d’une action politico-administrative qui se revendique moderne.

Pourtant, soutient Cécile Blatrix, professeure de science politique à AgroParisTech et coauteure de « La concertation est-elle rentable ? » (avec Jacques Méry, éd. Quæ, janvier 2019.), les dispositifs actuels « sont plutôt orientés vers la facilitation de la réalisation des projets ». Par ailleurs, les procédures peinent à être évaluées, fragilisant leur crédibilité.

Comment expliquer la valorisation actuelle de la concertation ?

Il s’agit d’une tendance paradoxale : les discours politiques mettent en avant et, parfois, instrumentalisent la concertation. La recomposition des procédures et des instances de participation, en cours depuis une dizaine d’années, correspond à un véritable détricotage de ces dispositifs. A travers des textes épars, souvent au nom de la politique dite « de simplification du droit de l’environnement ».

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« La concertation citoyenne n’empêche pas les conflits »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement