logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/645063/la-democratie-participative-a-la-sauce-intercommunale/

POLITIQUES PUBLIQUES
La démocratie participative à la sauce intercommunale
Lucie Alexandre | Innovations et Territoires | Régions | Publié le 30/10/2019 | Mis à jour le 23/10/2019

La participation citoyenne enrichit les politiques publiques et crée du lien entre les administrés et l’échelle intercommunale, ce qu’ils maîtrisent tous encore trop peu. Des outils innovants les aide à mener à bien une concertation et de mieux en appréhender les enjeux. Réaliser un diagnostic permet de juger de la pertinence de la participation sur un projet, puis il faut coordonner les acteurs et encadrer le dispositif par des règles précises.

Aucun doute, la démocratie participative s’annonce incontournable dans la campagne municipale de 2020. Avec un paradoxe : de nombreuses compétences relèvent désormais des structures intercommunales, comme l’aménagement urbain et le développement économique, le logement, l’environnement et l’action sociale, dans le cas des communautés de communes. Des attributions encore très mal connues du grand public, pour qui le maire reste garant de la décision locale. Devant cet enjeu, la participation s’avère utile pour rapprocher les administrés de ces échelons qu’ils connaissent peu.

Contributions

« L’interco n’est pas une instance technique. Elle délivre les services du quotidien. La consultation peut être une porte d’entrée pour guider le citoyen dans son fonctionnement », juge la sociologue ...

CHIFFRES CLES

  • 84 % des conseils citoyens ont été précédés d’une réflexion portant sur les dynamiques participatives existantes. Ces instances ont été installées sur le territoire dans le sillage de la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014. (Source : enquête CGET/ONPV, 2016.)
 


POUR ALLER PLUS LOIN