logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/644729/boues-depuration-de-nouvelles-garanties-pour-perenniser-le-compostage/

ECONOMIE CIRCULAIRE
Boues d’épuration : de nouvelles garanties pour pérenniser le compostage
Arnaud Garrigues | A la une | actus experts technique | France | Publié le 18/10/2019 | Mis à jour le 13/11/2019

Le co-compostage des boues d'épuration avec des biodéchets est actuellement menacé par la directive déchets du 30 mai 2018. Pour les acteurs publics et privés de cette filière, l'enjeu est de sécuriser juridiquement cette pratique à travers le projet de loi économie circulaire, mais aussi de proposer des engagements volontaires pour améliorer la confiance quant à l'innocuité de ce compost.

C’est une bataille importante qui se joue actuellement pour les collectivités. Cela concerne l’article 10 ter du projet de loi « relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire », et plus précisément le devenir des boues d’épuration et leur valorisation agricole par compostage avec des déchets verts.

Depuis plusieurs années, le co-compostage est plébiscité par les collectivités pour valoriser leurs boues. Cela permet de passer d’un statut de déchet malodorant à celui d’un produit stable, dont la qualité et l’innocuité sont garanties grâce à la norme NF44. De plus, ce compost est plus facile à l’emploi, contrairement aux boues d’épuration qui sont parfois encore épandues telles quelles sur les terres agricoles, et qui sont moins bien acceptés par les riverains et les ...

CHIFFRES CLES

Le devenir des boues d’épuration :

  • 30% sont compostées avec des déchets verts (soit 3Mt). Un chiffre très faible par rapport aux effluents d’élevages (> 200 Mt) qui représentent 95% des retours au sol.
  • 40% sont épandues directement (4Mt)
  • 28% sont incinérées
  • 2% sont stockées (i.e.enfouies)

On compte 3000 hectares par an qui sont amendés par des boues ou compost de boues/déchets verts, soit 1% de la surface agricole utile (SAU).


POUR ALLER PLUS LOIN