Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Congrès de l'ADF

L’affront des départements au gouvernement

Publié le 18/10/2019 • Par Isabelle Raynaud • dans : A la une, Actu experts finances, France

congres-ADF2019-sallevide
Isabelle Raynaud
C'est un véritable affront qu'ont infligé les présidents de conseils départementaux à la ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline Gourault. Alors qu'elle justifiait les choix du gouvernement sur la réforme fiscale qu'ils rejettent, la quasi totalité des élus locaux ont quitté la salle.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Une ministre s’adressant à des présidents de départements dont la grande majorité ne sont plus dans la salle. La scène a eu lieu en clôture du congrès de l’Assemblée des départements de France, le 18 octobre, à Bourges. On savait les élus locaux en colère, ils l’avaient répété le premier jour du congrès. Et, s’ils ne s’attendaient pas à des annonces qui iraient dans le sens demandé, ce sont les propos de Jacqueline Gourault sur la réforme fiscale, qui prive les départements de la Taxe sur le foncier bâti (TFB), qui les ont faits exploser.

Après quelques minutes de discours, les présidents se sont quasi tous levés et ont quitté la salle, y compris André Viola, président (PS) de l’Aude et du groupe de gauche, qui était pourtant assis sur scène avec le ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Commentaires

L’affront des départements au gouvernement

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement