Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[événement] municipales 2020

L’intercommunalité et la citoyenneté, enjeux majeurs du scrutin de mars

Publié le 17/10/2019 • Par Léna Jabre • dans : Actu juridique, France

matin__e_municipales
D.R.
La Gazette et le Courrier des maires ont organisé ce mardi 15 octobre une matinée consacrée aux élections municipales 2020 afin de préparer les candidats et les collectivités au scrutin de mars. L'intercommunalité et la place du citoyen ont été sous les projecteurs de cette matinée.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La Gazette et le Courrier des maires avaient réuni candidats et collectivités à une matinée « Municipales 2020 », qui s’est tenue le mardi 15 octobre, à Paris. Celle-ci était consacrée aux nouveautés mises en place ces derniers mois et affectant les candidatures et les scrutins. Les spécialistes invités ont donc appelé à la vigilance sur les réformes des listes électorales et des conditions d’éligibilité, la communication électorale, et enfin, la tenue des comptes de campagne.

Une première table ronde a mis en évidence les défis du nouveau mandat : la place des intercommunalités dans ces élections, mais aussi celle du citoyen. Luc Rouban, directeur de recherche au CNRS et membre du Cevipof l’affirme : « Ce contexte n’est pas du tout celui de 2014, on est dans un contexte de contestation de la démocratie représentative, avec un retour de l’enjeu territorial ».

Une politisation des intercommunalités

Premier sujet débattu au cours de la matinée, la question de la place des intercommunalités dans cette élection à venir, jusqu’alors « invitées discrètes » des scrutins 2008 et 2014, selon Nicolas Portier, délégué général à l’Assemblée des communautés de France (ADCF).

Il précise son propos en ajoutant que ces élections-là s’étaient finalement jouées sur la « démocratie du sommeil », celle qui s’organise autour du lieu de résidence, mais pas forcément sur la « démocratie du bassin de vie ».

Mais aujourd’hui, on a une visibilité croissante de l’intercommunalité dans le quotidien, sur des questions d’intérêt général telles que la gestion des déchets.

Pour lui, il ne fait aucun doute que les intercommunalités seront donc plus présentes, mais il reste tout de même prudent : d’abord, il faudra faire attention à « ne pas préempter les débats qu’il y aura après, avec les collègues de l’agglomération », ensuite, « il est important que les élections de 2020 soient un temps d’explication sur le fonctionnement, les niveaux de décisions et la nécessaire coopération des maires ».

« L’enjeu caché mais majeur des prochains mandats », c’est donc la politisation des intercommunalités. « Il faut mettre en place de la pédagogie et de la concertation pour faire comprendre que la vie locale s’organise à deux échelles : la proximité de là où on dort, mais aussi le bassin de vie ».

Recréer du lien avec le citoyen

Pour les élections prochaines, il est ressorti des discussions que le second enjeu majeur sera de recréer du lien entre le monde politique local et les citoyens. Luc Rouban en est persuadé, « on observe aujourd’hui une demande de démocratie directe extrêmement forte ». 

S’il constate que les maires des petites communes sont ceux qui inspirent le plus confiance, « la confiance politique est un phénomène complexe qui se décline différemment selon les catégories de citoyens » et pas uniquement selon des critères géographiques : « l’honnêteté reste un point fondamental, mais elle s’adosse pour les catégories populaires à celle de proximité, c’est-à-dire à la ressemblance entre les élus et les citoyens. »

Cette vision de l’élu se couple à une « méconnaissance dramatique des institutions ». « Dès qu’on entre dans les détails, on tombe dans l’incertitude ». Les citoyens ne connaissent pas le fonctionnement des intercommunalités, mais on constate également que « 21% des gens interrogés ne connaissent même pas le nom de leur maire ! » Et même dans les petites communes, dans la tranche d’âge des 18/24 ans, 46% des personnes interrogées ne savent pas qui c’est, et parmi les plus diplômés, ils sont encore 35% : « c’est représentatif de la désocialisation politique des jeunes citoyens et du manque de culture politique ».

Nicolas Portier récupère la parole et renchérit : « le nouvel enjeu de ces élections se trouvera aussi dans le périurbain ». Certains sociologues parlent de « zapping territorial », et effectivement, « les élus ne connaissent pas les habitants des nouveaux lotissements. Il y a un véritable enjeu de réinvestissement et de prise de contact avec ces populations de passage ».

Face au constat de ce manque de culture et de socialisation politique, Luc Rouban en est persuadé, « il va falloir se préparer à un fort taux d’abstention pour les élections municipales ».

Enfin, pour Christine Edel, directrice de l’Agence de la participation citoyenne de Mulhouse, et troisième membre de cette table ronde, la solution est d’arriver à « raccrocher les gens », par la concertation, sur des projets très concrets, qui les concernent directement, comme des aménagements sportifs de proximité. C’est « tisser un maillage de proximité, aller travailler en proximité, sur de l’accompagnement de petits projets, qui permettent à différents publics de s’impliquer ». Ces populations éloignées de la politique finissent par s’engager sur des sujets plus larges.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Covid : nouveaux enjeux, nouvelles mobilités

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’intercommunalité et la citoyenneté, enjeux majeurs du scrutin de mars

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement