Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Mobilité

Le logement collectif rate le coche de la voiture électrique et partagée

Publié le 25/10/2019 • Par Anne-Claire Poirier • dans : France, Innovations et Territoires

Véhicules électriques
Enedis
L’électromobilité et l’autopartage répondent à des défis majeurs : baisse des émissions de gaz à effet de serre, meilleure qualité de l’air, réduction des nuisances sonores… La recharge de véhicule électrique (VE) s’effectue à 90 % au domicile ou au travail, et plus d’un foyer sur deux réside en habitat collectif, qui se prête a priori à l’autopartage. Lancée en 2015, l’expérimentation BienVEnu a permis l’installation de 84 bornes de recharge dans dix immeubles franciliens et la mise à disposition de VE en autopartage.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Alors que la future loi d’orientation sur les mobilités devrait donner un nouveau coup de pouce à l’électromobilité, la clôture début 2019 de l’expérimentation BienVEnu a permis de faire le point sur la réalité des usages, en particulier dans l’habitat collectif qui abrite près d’un foyer sur deux en France.

A son lancement, en septembre 2015, le projet visait l’expérimentation pratique du « droit à la prise » par le biais de l’installation de 100 bornes de recharge pour VE dans dix immeubles d’Ile-de-France (environ 1 300 logements). Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité, a notamment pu développer une infrastructure en grappe (avec plusieurs points de charges groupés) raccordée sur les parties communes ou un point de livraison dédié, tout en testant l’optimisation énergétique de la recharge et un algorithme de facturation spécifique. Un volet « autopartage » a aussi permis la mise à disposition de 16 véhicules électriques et de tester différentes offres proposées par la start-up francilienne Clem’.

Trois ans et demi plus tard, le bilan du projet, quoiqu’intéressant, est surtout négatif. Certes, les dix immeubles ont été équipés, mais avec un an de ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le logement collectif rate le coche de la voiture électrique et partagée

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement