Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Le secret professionnel en action sociale – Introduction

Publié le 22/07/2011 • Par Patricia Gicquel • dans : Fiches de révision

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le secret professionnel en action sociale et médico-sociale reste l’une des questions les plus débattues dans le champ du travail social. Il existe à ce propos une littérature abondante. Le plus souvent, elle prend la forme d’articles publiés dans la presse spécialisée ; rarement celle d’un ouvrage se proposant de faire le point sur l’état de la question.

Cette question passionne car l’enjeu est majeur. C’est l’avenir du travail social qui est en cause ; plus exactement son devenir. Nous verrons qu’il faut aujourd’hui relativiser fortement la logique des statuts liés aux métiers. Le secret professionnel se rattache de moins en moins à la profession et de plus en plus à la mission exercée.

Les lois récentes du 5 mars 2007 sur la protection de l’enfance et sur la prévention de la délinquance relancent le débat. On se rend alors compte que le secret professionnel ne s’analyse pas seulement d’un point de vue technique mais aussi (et surtout) sous un angle éthique. C’est toute la relation à cet Autre – qui, dans la difficulté, s’adresse en confiance à un professionnel -, qui se voit menacé lorsque la loi déroge à une garantie considérée comme un droit fondamental.

Les professionnels de l’action sociale et médico-sociale réagissent fortement lorsque le secret, condition de la réalisation de l’intervention sociale, est malmené. Toucher le secret professionnel n’est rien d’autre que modifier l’un des éléments structurels du travail social. C’est donc, in fine, la question du sens et de la légitimité du travail social qui se cache derrière celle du secret professionnel.

L’analyse proposée dans cet ouvrage prend acte des différents paramètres techniques et éthiques pour traiter la problématique du secret professionnel de manière dynamique.

Aussi, nous proposons un voyage au coeur du secret professionnel. Des exemples nombreux, tirés de jurisprudences variées, permettront au lecteur de mettre en perspective les logiques judiciaires et les logiques éducatives. Parfois d’ailleurs, elles se heurtent frontalement au risque de créer des incompréhensions préjudiciables à tous.

Un commentaire accompagnera l’analyse des décisions jurisprudentielles afin de les rendre plus accessibles. Pour autant, il nous semble impérieux que chacun puisse – à son niveau et en fonction de son champ de contraintes – construire sa propre opinion. Il n’y a pas en réalité d’analyses qui soient constitutives de la Vérité.

Il nous semble tout autant impérieux de ne pas rechercher le simple dans le complexe, mais au contraire d’accepter la complexité de l’apparente simplicité des questions fondamentales que pose le secret professionnel.

Aussi nous invitons à aborder ce thème en intégrant les paramètres de la pensée complexe définie par Edgar Morin en ces termes : «La difficulté de la pensée complexe est qu’elle doit affronter le fouillis (le jeu infini des inter-rétroactions), la solidarité des phénomènes entre eux, le brouillard, l’incertitude, la contradiction. Mais nous pouvons élaborer quelques-uns des outils conceptuels, quelques-uns des principes pour cette aventure, et nous pouvons entrevoir le visage du nouveau paradigme de complexité qui devrait émerger.» Edgar Morin, Introduction à la pensée complexe, Paris, Seuil, 2005, p. 21-22.

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le secret professionnel en action sociale – Introduction

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement