Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Management

Au foyer de vie, les responsabilités sont désormais partagées

Publié le 24/10/2019 • Par Aurélia Descamps • dans : France, Toute l'actu RH

Focused multiracial corporate business team people brainstorm on
fizkes/Adobestock
A Versailles, l’organisation de la Maison d’Eole, foyer pour personnes en situation de handicap mental, a été modifiée en 2017. Zoom sur une transformation réussie.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

[CCAS de Versailles (Yvelines) 50 agents, 86 000 hab.] « L’entreprise libérée ». Popularisé en France par l’universitaire Isaac Getz (1), ce mode – controversé – de management n’est pas réservé au privé. En 2017, il a pris corps au foyer de vie pour personnes en situation de handicap mental, la Maison d’Eole, à Versailles. « Il s’agit de donner un maximum d’autonomie aux équipes, explique Luc Lafond, directeur du foyer géré par le CCAS. En travaillant sur la notion de bientraitance, nous avions pointé la fâcheuse tendance à répondre aux attentes du n +1 avant de penser au bien-être des résidents.

Les professionnels devaient gagner en exigence vis-à-vis d’eux-mêmes, se sentir plus responsables. » Pour transformer son fonctionnement, la structure s’est fait accompagner par un coach.

Autodétermination

Il fallait notamment faire vivre le principe de subsidiarité, central dans l’entreprise libérée : les décisions doivent être prises aussi près du terrain que possible. C’est ainsi que l’organisation des activités des résidents, l’élaboration du planning du personnel ou la gestion des recrutements sont revenus aux agents, majoritairement contractuels. Des personnels séduits, à en croire les chiffres du turnover.

L’autodétermination leur offre de nouvelles perspectives, dans un environnement

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Au foyer de vie, les responsabilités sont désormais partagées

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement