Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité

Livre blanc : Christophe Castaner donne le coup d’envoi de la consultation

Publié le 14/10/2019 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Christophe Castaner Laurent Nunez
HJ
Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a réuni le 14 octobre le premier comité de pilotage du « Livre blanc de la sécurité intérieure » prévu pour 2020. L’occasion de lancer des Assises territoriales auxquelles seront associés les acteurs de la sécurité, dont les policiers municipaux, les maires, les partenaires locaux mais aussi les citoyens.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

C’était l’une des principales annonces issues de son entretien accord à la Gazette en juillet dernier. « J’ai décidé d’ouvrir une grande consultation sur la sécurité » en vue d’élaborer un Livre blanc de la sécurité intérieure, demandé par le Premier ministre.

Trois mois plus tard, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, confirme son projet. L’objectif affiché est « d’identifier tous les enjeux de demain les menaces du 21ème siècle, de prendre en compte les grandes mutations de la société française, et d’associer davantage la société française la population et les partenaires du ministère de l’Intérieur – polices municipales, sociétés de sécurité privée, services d’incendie et de secours, associations agrées de sécurité civile, à l’élaboration des réponses de sécurité ».

Consultation « dans tous les territoires »

A l’occasion de la première réunion du comité de pilotage, le 14 octobre, le ministre a dégagé 4 pistes de travail : l’organisation et les moyens des forces de l’ordre, le partenariat local et le continuum de sécurité (lire l’encadré ci-dessous), les ressources humaines et matérielles et les nouvelles technologies. Chaque thème fera ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
2 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Commentaires

Livre blanc : Christophe Castaner donne le coup d’envoi de la consultation

Votre e-mail ne sera pas publié

RERE

15/10/2019 09h17

En tant que policier municipal depuis 1977 et bientôt à la retraite à la fin de l’année, je profite pour donner mon avis.
Encore un livre blanc, cela fait combien de fois, ces hommes politiques qui s’en fichent personnellement car eux ils sont « sécurisés » par leurs policiers, qu’ils proposent des livres blancs, proposent des conventions de sécurité et à la fin, il se passe quoi ?
Les problèmes persistent car la justice ne fait pas grand chose. Les personnes qui tuent, violent ou font des choses très graves, ne sont pas punis. Les politiques qui ont des dossiers sont toujours classés sans suite car eux ils ont le droit de faire ce qu’ils veulent. Une personne lambda, si elle le fait, elle sera puni. J’ai toujours considéré que le police municipale devait travailler avec la police nationale et la gendarmerie mais il faut aussi que cela soit réciproque et cela n’est pas toujours.
A la fin, des choses seront proposées, seront dites mais il n’y aura jamais de suivi, comme d’habitude.

la vieille garde

15/10/2019 12h50

tout à fait d’accord avec RERE depuis de longues années il est question des PM en citant ou en inventant ses défauts, mais ces défauts ne sont-ils pas de la responsabilité des élus, qui au passage ne sont pas eux aussi exempts de défauts, pour commencer ne doivent-ils pas la sécurité à leurs agents, ne doivent-ils pas une formation sérieuse et vérifiées à ces mêmes agents, aujourd’hui en matière de terrorisme nos chers ministres se rendent compte que 20 ou 25000 paires d’yeux répartis sur le territoire peuvent être stratégiquement d’une grande efficacité et c’est un vain mot, un policier municipal peut aussi agir tout aussi efficacement, de 1940 à 1945 les résistants ont fait beaucoup de mal à l’envahisseur sans la moindre formation, sans compter que beaucoup de PM actuellement en service ont fait le service militaire, ils sont donc parfaitement fiables en matière d’arme, ce qui n’est peut être plus le cas de certains élus bien peu stratégiques, les terroristes ont encore de beaux jours devant eux pour faire du mal à la population

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement