Transport

Coup d’accélérateur pour les zones à faibles émissions

| Mis à jour le 02/12/2019
Par • Club : Club Techni.Cités

ssuaphoto

Des études récentes montrent que la mise en place de zones à faibles émissions peut être efficace pour réduire les pollutions engendrées par le trafic routier. Selon le projet de loi « mobilités », les agglos concernées par des dépassements des normes de qualité de l’air devront prévoir une ZFE avant le 31 décembre 2020. Un diagnostic transversal du territoire sur la qualité de l’air, la composition du parc de véhicules, l’offre de transports en commun et de mobilité douce doit être réalisé.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

cet article fait partie du dossier

Les ZFE s'inscrivent dans l'air du temps

C’est l’explosion ! Plus de 231 ZCR, rebaptisées ZFE par le projet de « LOM », en cours d’examen au Parlement, ont été recensées dans treize pays européens par l’Ademe, en novembre 2018. Et plusieurs projets sont par ailleurs en cours.

Le principe consiste à restreindre, voire à interdire, la circulation des véhicules les plus polluants, dans un périmètre défini par la collectivité, afin d’abaisser les émissions. La France compte seulement cinq ZFE : Paris, Strasbourg et une partie des territoires des métropoles du Grand Paris, de Grenoble et du Grand Lyon.

Particules fines et oxydes d’azote

Toutefois, leur nombre devrait fortement progresser car le projet de loi « LOM » prévoit que les agglos concernées par des dépassements réguliers des normes de qualité de l’air seront tenues de mettre en place une ZFE avant le 31 décembre 2020. Cette notion de « régulièrement dépassé » devrait être précisée dans un décret publié après l’adoption de la loi. Une quinzaine de territoires parmi les plus pollués se sont déjà engagés à déployer ou à renforcer une ZFE, à la suite de l’appel à projets gouvernemental lancé en juillet 2018. Cet outil semble enfin convaincre les collectivités, mais il aura fallu presque dix ans pour y parvenir !

Le premier appel à projets pour la création de ZFE, alors Zapa, fut lancé par l’Ademe en 2010. Huit collectivités y répondirent, dont Paris et Grenoble-Alpes métropole. Mais aucune ne donna suite… « Il n’existait pas, à l’époque, de moyen d’identification des véhicules en fonction de la norme Euro valable partout en France », explique Marie Pouponneau, ingénieure au service « qualité de l’air » de l’Ademe et coauteure du rapport « Zones à faibles émissions à travers l’Europe » publié en février 2019. En 2015, 25 territoires furent lauréats de l’appel à projets « villes respirables en cinq ans », et Paris la première commune à instaurer une ZFE, le 1er septembre 2015. « Il faut une forte volonté politique pour mettre en place ce dispositif », poursuit l’ingénieure.

La réussite repose sur plusieurs piliers. « D’abord,

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Dossier
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • « Territoire engagé transition écologique » : le nouveau programme de l’Ademe pour une stratégie XXL

    L'Ademe a présenté un nouveau programme qui va regrouper ses deux labels phares, qui concernent l'énergie (Cit'ergie) et l'économie circulaire. L'idée est d'accompagner les collectivités dans une démarche de transition écologique de plus en plus globale. ...

  • Index des Fiches pratiques techniques

    Les Fiches pratiques techniques sont destinées aux techniciens et ingénieurs des collectivités. Chaque mois, quatre Fiches font le point sur un sujet important pour les services techniques.Les Fiches pratiques d'août-septembre 2021 Le réemploi des matériaux dans ...

  • Le réemploi des matériaux en bâtiment

    Pour répondre aux enjeux environnementaux, le réemploi des matériaux de construction est l’une des solutions les plus pertinentes. Il permet notamment de détourner de la filière déchets des matériaux dont le volume représente un formidable gisement potentiel ...

  • Concevoir des espaces publics « non genrés »

    La ville demeure trop souvent – encore – un espace « genré » où les déséquilibres entre les usagers, femmes et hommes, enfants, personnes atteintes de handicap ou non, etc., restent importants ; sans doute car « pensé par et pour des hommes ». Or, depuis ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Acteurs publics, comment optimiser vos dépenses informatiques grâce au cloud ?

de Capgemini

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP