logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/643657/les-gestionnaires-de-digues-sous-pression/

PRÉVENTION DES RISQUES
Les gestionnaires de digues sous pression
Fabienne Nedey | A la une | A la une | actus experts technique | France | Publié le 14/10/2019 | Mis à jour le 15/10/2019

Les premières échéances réglementaires concernant les digues de protection contre les inondations tombent à la fin de l'année. Les autorités exerçant la compétence « Gemapi » ne seront pas à l'heure du rendez-vous.

La prise de la compétence de gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (Gemapi) au 1 er janvier 2018 n’a pas été un long fleuve tranquille en termes d’organisation territoriale. Et, sans avoir eu le temps de digérer ces mutations, les autorités « gémapiennes » ont été plongées dans le grand bain par un calendrier réglementaire atrocement serré. La première échéance majeure de la gestion des digues approche en effet à grands pas. Il s’agit de la régularisation administrative des systèmes d’endiguement incorporant des digues classées A ou B, c’est-à-dire celles protégeant un nombre élevé d’habitants.

Le décret « digues » du 12 mai 2015 prévoit que le dépôt, auprès des services de l’Etat, du dossier d’autorisation de ces ...

CHIFFRES CLES

9 100 km de digues sont recensées sur le territoire national. Source : ministère de l'Environnement, 2015.

17,1 millions d'habitants sont exposés directement au risque d'inondations par débordement de cours d'eau et 1,4million au risque de submersion marine. Source : ministère de l'Environnement, 2011.


POUR ALLER PLUS LOIN