Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances

Alsace. Budget 2009 : dette en baisse de 8,4% pour Strasbourg

Publié le 27/01/2009 • Par Didier Bonnet • dans : Actualité Club finances, Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La ville de Strasbourg a adopté son budget primitif 2009 le 17 novembre, en séance plénière. Il représente un montant total de 443,2 millions d’euros, dont 343,6 millions en fonctionnement et 103,9 millions en investissement.

Les dépenses de fonctionnement sont en augmentation de 1,2 % par rapport à 2008, notamment due à l’augmentation des dépenses de personnel, qui s’élèvent en 2009 à 188 millions d’euros et qui représentent 56% des dépenses de fonctionnement.
Au niveau des recettes, la dotation globale de fonctionnement de l’Etat s’établit à 62.1 millions d’euros dont 48,1 millions pour la dotation forfaitaire, 11,2 millions pour la dotation de solidarité urbaine et 2,8 millions pour la dotation nationale de péréquation.
La fiscalité de la ville de Strasbourg n’augmente pas. Les ressources fiscales représentent un montant de 127.4 millions d’euros. Les taux des différentes taxes restent ainsi à 24,06% pour la taxe d’habitation, 21,3% pour la taxe foncière sur le bâti, et 68,69% pour la taxe foncière sur le non bâti.
Le budget d’investissement s’équilibre à 103 millions d’euros, dont 82,6 millions d’investissement opérationnel et 20,4 millions de programmes financiers (remboursement des emprunts, avances et dépenses imprévues).

Avec 419,3 euros/h, la dette de la ville est en baisse de 8,4%. Cette baisse est due à l’échéance de certains remboursements d’emprunts, et au fait que la ville n’engage pas de nouvel emprunt cette année.
La dette est composée de différents taux. Le taux fixe représente 29% du total, le taux fixe à barrière désactivante est de 52% du total, le taux indexé représente 7% du total et le taux variable Euribor représente 12 % du total.

La recherche de l’équilibre budgétaire de la ville de Strasbourg s’est située dans le contexte suivant :

  • pas de hausse de la pression fiscale ;
  • ralentir la politique d’investissement menée par la municipalité précédente, jugée excessive en raison de ses conséquences financières ;
  • tenir compte du recul des dotations de l’Etat en euros constant et du décalage entre l’augmentation des dépenses sociales assumées par la ville par délégation du conseil général (système original propre à Strasbourg) et les compensations financières versées par celui-ci (manque à gagner de 0,9 millions d’euros environ).

Pour en savoir plus
Consultez les budgets des principales collectivités dans le Club Finances de la Gazette

marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Alsace. Budget 2009 : dette en baisse de 8,4% pour Strasbourg

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement