Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports ferroviaires

Petites lignes : le poker menteur de l’Etat

Publié le 10/10/2019 • Par Arnaud Garrigues • dans : A la une, actus experts technique, France

train-aspe
CRN-A/A.Gilbert
Qu'il s'agisse des collectivités, de SNCF Réseaux, des entreprises concernées ou des usagers, tout le monde attend que l'Etat annonce dans quelle mesure il va contribuer à régénérer le réseau des petites lignes ferroviaires. Cette stratégie s'appuiera sur le rapport du préfet Philizot, qui a été commandé par le gouvernement mais qui tarde depuis plus de six mois à être publié. D'où l'intérêt de faire le tour des parties prenantes de ce dossier sensible pour comprendre ce qui se prépare et les enjeux à venir.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

C’est peu dire que le rapport du préfet François Philizot est attendu. Ce document sur le devenir des petites lignes ferroviaires a déjà été remis au secrétaire d’Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, qui va s’appuyer dessus pour définir avec le gouvernement une nouvelle stratégie sur cette partie du réseau ferré qui irrigue les territoires. Ce rapport – initialement annoncé pour mars dernier – devait d’ailleurs être publié le 8 octobre, mais on l’attend encore…

Le Premier ministre devait lui-même évoquer l’avenir de ces lignes lors du congrès de Régions de France (30 sept., 1er oct), mais il s’est borné à ces quelques mots : « Sur les petites lignes ferroviaires, nous avons besoin d’un bouquet de solutions ».

Relancer la ligne Limoges-Brive

Quelques ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

L’adresse, outil de connaissance des territoires et levier d’efficacité des politiques publiques

de La Poste Solutions Business

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Petites lignes : le poker menteur de l’Etat

Votre e-mail ne sera pas publié

Henri Tanson

11/10/2019 09h11

Les petites lignes ? Sont condamnées à disparaître…
Pour plusieurs raisons.
Parce qu’elles ne sont pas rentables.
Parce que Bruxelles et les traités européens poussent les entreprises publiques à être soumises à la concurrence avec le privé. (Art. 106 du TFUE)
Et surtout, parce que la SNCF est découpée en tranches de salami et les tranches les plus rentables sont « cédées » au privé. Ne restera plus, dans le giron de la SNCF, que les tranches non-rentables, ce qui sera le début de la disparition définitive de la SNCF.
CQFD.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement