Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Réforme de la fonction publique

Des postes de fonctionnaires à temps non complet bientôt ouverts à tous

Publié le 08/10/2019 • Par Claire Boulland • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

hunters-race-unsplash
hunters race -unsplash- CC by SA 2.0
Les emplois permanents avec un temps de travail inférieur à 17h30 hebdomadaires pourront bientôt être occupés tant par des fonctionnaires que par des contractuels, dans n'importe quelle collectivité. Le projet de décret était présenté mardi 9 octobre à des syndicats qui dénoncent l'organisation de la "libéralisation des postes de fonctionnaires" et de leur "flexi-précarité".

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Ce serait la mesure la plus dangereuse de la réforme de la fonction publique. L’alignement du régime des emplois permanents d’une quotité inférieure à 17h30 sur ceux de 17h30 et plus, combiné à l’élargissement du recours aux agents contractuels à temps non complet mènerait à la « libéralisation des postes de fonctionnaires » et à « flexi-précarité des titulaires », dénoncent des syndicats.

Au cours de la formation spécialisée du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) visant à présenter le projet de décret (à consulter en bas d’article), avant son passage en séance plénière le 16 octobre prochain, la Direction générale de l’administration de la fonction publique (DGAFP) aurait, en réponse, fait ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

L’adresse, outil de connaissance des territoires et levier d’efficacité des politiques publiques

de La Poste Solutions Business

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Des postes de fonctionnaires à temps non complet bientôt ouverts à tous

Votre e-mail ne sera pas publié

Henri Tanson

09/10/2019 09h05

Tout semble être fait pour faire exploser le statut de la Fonction publique, et peut-être même faire disparaître la Fonction publique, définitivement… On lit dans la presse qu’un hôpital public pourrait être racheté par le privé… A quand la police, l’enseignement, les services d’Etat civil ?…
Soyons patients, ça vient.
Et pendant ce temps, relisons et imprégnons nous de l’article 106 du TFUE (traité de fonctionnement de l’Union Européenne)…

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement