Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Aide aux victimes

Violences conjugales : l’Assemblée se penche sur les propositions de l’opposition

Publié le 09/10/2019 • Par Hervé Jouanneau Lucien Moti • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

violences_corporelles
Dicom
En plein Grenelle contre les violences conjugales, qui doit s’achever le 25 novembre, date de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, deux propositions de loi déposées par l’opposition doivent être examinées par les députés jeudi 10 octobre. L’une et l’autre veulent s’attaquer aux violences faites aux femmes et féminicides, que le gouvernement a érigé en priorité.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En déposant leurs textes le 28 août, profitant d’une « niche parlementaire » – journée pendant laquelle un groupe d’opposition peut proposer des textes – Aurélien Pradié (Lot-LR) et Valérie Boyer (Bouches-du-Rhône – LR), ont pris de court le gouvernement, qui s’apprêtait à lancer le Grenelle le 3 septembre. Le Premier ministre, Édouard Philippe, avait annoncé ce jour-là, à Matignon, dix mesures d’urgence. D’autres devraient être formulées à l’issue de ce temps de concertation réunissant les services de l’Etat et l’ensemble des acteurs locaux en vue de renforcer la lutte contre les violences faites aux femmes.

Pris de vitesse sur ce sujet prioritaire, le gouvernement a tout de même engagé la procédure accélérée sur ces deux textes, décidant de se ranger derrière l’urgence à agir ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

L’adresse, outil de connaissance des territoires et levier d’efficacité des politiques publiques

de La Poste Solutions Business

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Violences conjugales : l’Assemblée se penche sur les propositions de l’opposition

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement