Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

Comment les collectivités envisagent l’après « loi mobilités »

Publié le 07/10/2019 • Par Arnaud Garrigues • dans : A la une, A la une, actus experts technique, France

gart3
Gart
La Loi d'orientation sur les mobilités a quasiment fini son parcours parlementaire. Aussi, lors des 27e Rencontres nationales des transports publics (1-3 octobre), la tentation d'imaginer ce que sera la vie des collectivités après sa promulgation a été grande, tout comme voir ce qu'elles attendent vraiment de ce texte.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Deux ans qu’on attend la « loi mobilités ». Après le temps (long) de la concertation (1) et celui des débats parlementaires qui vont se terminer d’ici la fin de l’année (2), la loi d’orientation sur les mobilités (Lom) va bientôt devenir opérationnelle.

Son contenu ne devrait plus vraiment bouger, mais le travail n’est pas fini pour autant, puisqu’après la promulgation de la loi, il restera à paraître près d’une centaine de décrets et ordonnances (une quinzaine d’ordonnances et le reste de décrets) dans les 6 mois. « Ce travail continuera à se faire dans la co-construction avec tous les acteurs dont les autorités organisatrices, et les réunions vont bientôt commencer », a confirmé Marc Papinotti, directeur général des Infrastructures, des transports et de la mer (DGITM) au ministère de la Transition écologique et solidaire, lors d’une plénière des Rencontres nationales des transports publics (RNTP, Nantes, 1-3 octobre). Et sachant que « le diable se cache dans les détails » de ces textes réglementaires, comme l’a rappelé Catherine Guillouard, PDG de la RATP, tous les acteurs concernés devront rester vigilants.

Un changement de concept

Lors de cette grand-messe des transports publics, la loi mobilités était sur toutes les lèvres. Présentée comme une nouvelle boîte à outils pour les collectivités, elle acte

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

L’adresse, outil de connaissance des territoires et levier d’efficacité des politiques publiques

de La Poste Solutions Business

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Comment les collectivités envisagent l’après « loi mobilités »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement