Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité civile

Le Sdis de l’Aisne monte au créneau sur les carences ambulancières

Publié le 04/10/2019 • Par Coline Léger • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu prévention sécurité, France

pompier samu camions
SMUR 59
Le président du Sdis de l’Aisne menace de ne plus prendre en charge les interventions que lui attribue le Samu, en cas d’indisponibilité des ambulances privées. Ces missions non-urgentes, désignées sous le terme de carences ambulancières, représentent un coût de 3 millions d’euros pour son Sdis et contribuent à l’inflation du nombre d’interventions. En retour, il a obtenu des pistes de solution, avec le préfet et l’ARS des Hauts-de-France.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Son alerte semble avoir porté ses fruits. Pierre-Jean Verzelen, président du conseil d’administration du Service d’incendie et de secours (Sdis) de l’Aisne, a obtenu une réunion avec le préfet et la direction de l’ARS des Hauts-de-France pour trouver une solution aux carences ambulancières qui pèsent lourdement sur les Sdis. Mais il prévient : « Si au 1er janvier 2020, le problème n’est pas réglé, le Sdis de l’Aisne se réservera le droit de refuser de prendre en charge les carences ambulancières. »

Le problème des carences ambulancières est l’arlésienne des sapeurs-pompiers dans beaucoup de départements. En cas d’indisponibilité des ambulances privées, le Samu peut en effet solliciter une ambulance rouge pour réaliser ce transport. « Dans l’Aisne, ces interventions sont passées de moins de 3000 il y a cinq ans, à 9000 cette année ! Et dans 90 % des cas, ces transports ne relèvent ni de l’urgence ni même du transport sanitaire ! » s’indigne Pierre-Jean Verzelen. Au conseil départemental, le 30 septembre dernier, au cours duquel un vœu a été voté à l’unanimité à ce sujet, il donnait l’exemple d’un transport pour une consultation à l’hôpital de Reims, ou encore d’un lit à déplacer dans une chambre, ou même d’une télécommande à ramasser par terre chez une personne invalide.

Ces carences ambulancières posent deux problèmes : « D’une part, elles font courir des risques sur nos capacités d’intervention en mobilisant des moyens pour des missions ne relevant pas de l’urgence. D’autre part, elles représentent un coût de 3 millions d’euros par an pour le Sdis, sur un budget de 42 millions d’euros », détaille-t-il. Si le Sdis reçoit du Samu une indemnité forfaitaire, fixée à 123 euros, celle-ci ne couvre pas le montant réel de ces transports, qui oscillent entre 450 et 900 euros, selon le temps mobilisé et la distance parcourue.

Pierre-Jean Verzelen va plus loin. Il fait le lien entre ces carences ambulancières et le mouvement de grève qui agite le monde de la sécurité civile depuis le début de l’été, dans la mesure où ces missions contribuent à la hausse continue du volume d’activité ces dernières années. « Comme beaucoup d’élus, le président du Sdis de l’Ainse se concentre sur le caractère opérationnel de nos revendications, source d’économies. Certes les sapeurs-pompiers en ont assez de jouer les ambulanciers privés. Mais nous portons aussi des revendications sociales que nos directions ont plus de mal à entendre », tempère Yannick Tenesi, secrétaire général du Syndicat national des sapeurs-pompiers professionnels et des personnels administratifs techniques et spécialisés (SNSPP-PATS).

Embauches au centre 15

La menace de ne plus prendre en charge ces transports a permis de faire émerger des pistes de solutions, au cours des réunions que l’élu a eu avec le préfet et l’ARS. « D’abord, l’embauche de trois personnes d’ici la fin de l’année au centre 15, pour mieux trier les carences ne relevant pas des sapeurs-pompiers. Ensuite, la signature d’une convention avec le Samu pour limiter à une seule équipe par centre de secours le nombre de moyens engagés pour ces carences. Enfin, l’amélioration du système des ambulanciers privés, obligés d’attendre parfois plusieurs heures la prise en charge des malades qu’ils emmènent à l’hôpital, au profit d’un simple dépôt », indique l’élu.

Du côté de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF), si on salue sa prise de position, c’est une solution plus globale qui est réclamée. « Pour régler ce problème, il faut traiter la mission de A à Z, depuis la gestion de l’appel, et ne plus s’en remettre à la régulation médicale du Samu, sans quoi on se fait déborder. Le problème des carences est une illustration du manque d’interopérabilité des services », souligne l’un des vice-présidents de la FNSPF.

Depuis de long mois, la fédération milite pour la mise en place de plateformes communes de traitement des appels. Soutenue par l’Assemblée des départements de France il y a quelques semaines lors de son congrès national à Vannes, elle attend désormais des actes de la part du ministère de l’Intérieur et de la Santé.

Thèmes abordés

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

L’adresse, outil de connaissance des territoires et levier d’efficacité des politiques publiques

de La Poste Solutions Business

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le Sdis de l’Aisne monte au créneau sur les carences ambulancières

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement