Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Aide aux victimes

Sectes : la Miviludes bientôt rattachée au ministère de l’Intérieur

Publié le 03/10/2019 • Par Mathilde Elie • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu prévention sécurité, France

Alzheimer manipulation secte mental cerveau -UNE
Sangoiri / Fotolia
La mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) doit être rattachée au ministère de l’Intérieur d’ici le début de l’année prochaine. Elle sera fusionnée avec le Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation. Si le gouvernement affirme que ses missions et ses moyens ne seront pas remis en cause, les associations d’aide aux victimes sont inquiètes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La rumeur courait dans les couloirs de la Miviludes depuis plusieurs semaines. Mercredi 2 octobre, lors des questions au gouvernement au Sénat, le secrétaire d’Etat auprès du ministère de l’Intérieur, Laurent Nuñez, a mis fin au suspens : l’instance chargée de la prévention et de la répression des dérives sectaires, jusque-là dans le giron de Matignon, devrait bien être rattachée au ministère de l’Intérieur d’ici le début de l’année prochaine. Elle fusionnera avec le Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR). L’objectif est de « rendre son action plus lisible et coordonnée », selon le secrétaire d’Etat.

« Les missions telles qu’elles sont exercées par la Miviludes impliquent aujourd’hui une meilleure synergie, un meilleur partage des compétences avec d’autres organismes qui ont vu le jour depuis 2002 – année de création de la Miviludes – et qui exercent également dans le champ des emprises mentales et autres, tel que Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation, a déclaré Laurent Nuñez face aux sénateurs. C’est pourquoi il a été décidé de rattacher la Miviludes au ministère de l’Intérieur, où ses compétences s’exerceront en parfaite synergie avec d’autres compétences en matière d’emprise ou formes de radicalité. »

« Enterrement déguisé »

Cette décision va dans le sens d’un rapport de la Cour des comptes publié en 2017. Les Sages soulignaient en effet que « l’évolution du contexte de ses missions, notamment concernant ses interventions dans la lutte contre les processus de radicalisation violente, avait modifié son rôle et ses responsabilité dans un domaine fortement coordonné par le ministère de l’Intérieur ». Ils pointaient aussi ses « modestes ressources budgétaires » et préconisait ainsi un rattachement à la place Beauvau.

Malgré cette réorganisation, Laurent Nuñez a affirmé que « ses moyens et ses missions ne sont absolument pas remis en cause ». Des propos difficiles à croire pour les acteurs du secteur et les associations de victimes qui craignent une disparition pure et simple de la Miviludes. Sur son compte Twitter, Georges Fenech, président de 2008 à 2012, évoque un « enterrement déguisé » et déplore « un renoncement de l’Etat dans le combat contre les dérives sectaires, au grand détriment des populations les plus vulnérables ».

Le centre national d’accompagnement familial face à l’emprise sectaire (Caffes) parle d’un « déclassement » et regrette l’abandon de l’approche interministérielle de la Miviludes, « essentielle à la compréhension et au traitement du sujet ». Dans son éditorial d’octobre, l’association ajoute que « le rattachement de la Miviludes à la cellule radicalisation fera nécessairement passer au second plan, en les occultant, toutes les autres dérives sectaires de plus en plus actives dans le pays ». De son côté, le sénateur PS (Socialiste et Républicain – Nord), dénonce une décision « en contradiction avec les réalités du terrain ».

Enfin, l’Union nationale des associations de défense des familles et de l’individu victimes de sectes s’interroge dans un communiqué sur les perspectives pour les victimes. « L’absence d’une instance gouvernementale clairement indentifiée aurait pour conséquence l’abandon de la nécessaire vigilance des pouvoirs publics sur le phénomène sectaire, et minimiserait la dangerosité de l’emprise. »

Une nomination prochaine au CIPDR

Du côté du CIPDR, des changements sont aussi annoncés. Depuis le départ de sa secrétaire générale Muriel Domenach au mois de juin, son remplaçant n’a toujours pas été nommé. Selon les informations du Monde, c’est le préfet Frédéric Rose qui pourrait l’être dans les prochaines semaines. Il est actuellement chargé de mission au sein du cabinet de Laurent Nuñez. Il s’occupe notamment des quartiers de reconquête républicaine et du déploiement de la police de sécurité du quotidien. Une mission qui comprend la coordination des plans de lutte contre la radicalisation au niveau national.

Cette nomination pourrait entraîner un report de la présentation de la nouvelle stratégie de la prévention de la délinquance, attendue depuis de longs mois par les professionnels et les élus.

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Santé : quand les collectivités reprennent la main

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sectes : la Miviludes bientôt rattachée au ministère de l’Intérieur

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement