Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Services publics

Les communes sont-elles libres de choisir le mode de gestion de leurs équipements ?

Publié le 03/10/2019 • Par Léna Jabre • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Réponse du Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales : Le juge administratif a consacré, de longue date, un principe général de liberté de choix du mode de gestion des services publics, qui s’applique à toutes les personnes publiques, y compris aux collectivités territoriales et à leurs groupements.

En cette matière, la haute juridiction administrative refuse d’opérer ne serait-ce qu’un contrôle de l’erreur manifeste d’appréciation, estimant « qu’il n’appartient pas au Conseil d’État statuant au contentieux de se prononcer sur l’opportunité des choix opérés par l’administration » (Cons. d’État, 18 mars 1988, Loupias, req. nº 57893, Rec. T., p. 975 ; V., dans le même sens, Cons. d’État, 10 janvier 1992, Association des usagers de l’eau de Peyreleau, req. nº 97476, Rec., p. 13 ; Cons. d’État, 7 juin 1995, Comité mixte de la SEML Gaz de Bordeaux, req. nºs 143647 et 143648 ; Cons. d’État, 27 novembre 2002, SICAE de la région de Péronne et SICAE du secteur de Roisel, req. nº 246764).

Cette liberté se trouve aujourd’hui consacrée à l’article L. 1 du code de la commande publique qui, codifiant les dispositions de l’article 4 de l’ordonnance nº 2016-65 du 29 janvier 2016 relative aux contrats de concessions, dispose que « les acheteurs et les autorités concédantes choisissent librement, pour répondre à leurs besoins, d’utiliser leurs propres moyens ou d’avoir recours à un contrat de la commande publique ».

Le juge administratif s’est déjà prononcé sur l’opportunité, pour une collectivité publique, de différencier le mode de gestion de parties distinctes d’un même service public. Ainsi, il a été décidé que le choix d’une commune « de ne pas déléguer le service public des plages sur l’ensemble du domaine concédé par l’État échappe au contrôle du juge de l’excès de pouvoir » (Cons. d’État, 27 janvier 2011, Commune de Ramatuelle, req nº 338285).

Il résulte de ce qui précède que, sous réserve d’éventuelles dispositions législatives qui viendraient imposer ou interdire un mode de gestion particulier, le choix d’exploiter plusieurs équipements sportifs de même nature selon des modes de gestion différents relève discrétionnairement de la collectivité compétente pour la gestion de ces équipements.

Domaines juridiques

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les communes sont-elles libres de choisir le mode de gestion de leurs équipements ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement