logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/641496/regions-le-boulet-des-fusions/

[ÉDITO] ÉCHEC
Régions : le boulet des fusions
Jean-Baptiste Forray | France | Publié le 04/10/2019 | Mis à jour le 03/10/2019

Près de quatre ans après leur lancement, les sept « super-régions » restent clouées au sol,. Jadis considérées comme les collectivités d’avenir, les régions peinent à faire le poids face aux métropoles. La faute à un redécoupage sans queue ni tête.

echecC’est une réforme qui fait l’unanimité contre elle. Dessinée sur un coin de table un lundi soir à l’Elysée au gré des humeurs des grands élus, la fusion des régions a accouché d’ensembles souvent baroques.

Le nec plus ultra demeure le Grand Est, plus vaste que la Belgique ou les Pays-Bas. Un mammouth sans queue ni tête qui court des portes de Paris jusqu’aux rives du Rhin.

Près de quatre ans après leur lancement, les sept « super-régions » restent clouées au sol, selon la Cour des comptes. Alignement des régimes indemnitaires par le haut, absence de réorganisation structurelle, hausse de l’enveloppe des rémunérations des élus… le verdict des magistrats financiers n’est pas tendre.

Le président de Régions de France, Hervé Morin (Les Centristes), a beau jeu de rétorquer que ces phénomènes sont inhérents à toute opération de fusion, notamment dans le privé… Un raisonnement qui se tient parfaitement dans sa collectivité née du regroupement de la Basse et de la Haute-Normandie. Une région dotée d’une histoire et de perspectives communes.

Combine politique

Mais quid du fameux Grand Est ? Pour répondre au problème, le gouvernement a créé une région dans la région. Ou, plus exactement, un département Alsace doté de prérogatives exorbitantes du droit commun. Un bricolage institutionnel qui affaiblit un peu plus les régions.

Jadis considérées comme les collectivités d’avenir, les régions ont déjà été lestées en 2004 de personnels très éloignés de leur vocation stratégique. Victimes d’un découpage destiné, selon le secrétaire d’Etat au Budget de 2014, Christian Eckert, à éviter des régions FN, elles peinent à faire le poids face aux métropoles, centres névralgiques de la mondialisation.

Un bien triste sort pour des collectivités qui pourraient jouer un rôle (beaucoup plus) précieux dans l’aménagement du territoire.

POUR ALLER PLUS LOIN