Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Santé

Les centres de santé plaident pour un service public territorial de santé

Publié le 02/10/2019 • Par Catherine Maisonneuve • dans : France

Medecin-sante-malade-UNE
CDC/ Judy Schmidt acquired from Public Health Image Library
A la veille de leur 59e congrès national, les centres de santé dont l’essor est tiré par les collectivités locales, se disent prêts à « être les têtes de pont d’un service public territorial de santé ». A condition que les moyens suivent.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

La santé n’est pas une prérogative municipale, mais partout en France des communes et intercommunalités prennent directement en main la lutte contre la désertification médicale et créent des centres de santé : Saint-Quay-Portrieux (22), Montereau (77), Pays Noyonnais (60), Guingamp-Paimpol Agglomération (22), Mitry-Mory (77) parmi les plus récentes…

Elles sont pour beaucoup dans l’essor de ces structures, tous les acteurs le reconnaissent à la veille du 59e Congrès national des centres de santé, les 3 et 4 octobre, sur le thème « Service public de santé, l’urgence » : les centres médicaux et polyvalents seraient passés en un an ou deux de 380 à 420 pour un total d’environ 1900 avec les infirmiers et les dentaires.

Et dans leurs bastions historiques de la banlieue parisienne, les communes investissent pour les moderniser. Rebaptisé du nom de l’ancien maire Marcel Trigon, le centre municipal de santé d’Arcueil (94) a déménagé dans le quartier rénové du Chaperon vert, en limite de Gentilly. 900 m2 au rez-de-chaussée d’un immeuble de sept étages, il a été inauguré le 28 septembre et y a gagné le label « universitaire » puisque des travaux de recherche sur la médecine ambulatoire y seront menés avec l’accueil de huit internes en médecine par an ainsi que plusieurs étudiants en soins ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les centres de santé plaident pour un service public territorial de santé

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement