logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/641233/lavenir-de-laide-a-domicile-passe-par-la-valorisation-des-agents/

PERSONNES ÂGÉES
L’avenir de l’aide à domicile passe par la valorisation des agents
Catherine Maisonneuve | Innovations et Territoires | Régions | Toute l'actu RH | Publié le 01/10/2019 | Mis à jour le 02/10/2019

L’union départementale qui fédère 25 centres communaux et intercommunaux d’action sociale de Dordogne souhaite les aider à recruter des aides à domicile. Le programme mis en place vise à valoriser l’engagement des aides à domicile grâce à l’apprentissage, au tutorat, à la prévention et à la réflexion sur les pratiques. Tous les acteurs reconnaissent en effet la pénibilité du métier, ses faibles salaires et son manque de reconnaissance, ce qui complique les recrutements.

« En Dordogne, le maintien à domicile des personnes âgées est un enjeu social fort, la tradition de solidarité y est aussi une réalité historique », souligne Marc Melotti, président de l’union départementale (UD) des centres communaux et intercommunaux d’action sociale (CCAS/CIAS). La population est plus âgée que la moyenne nationale, et le niveau de retraite inférieur, tiré par le bas chez les anciens agriculteurs. Le département compte plus de 8000 bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) à domicile, sans oublier quelque 1500 bénéficiaires de la prestation de compensation du handicap.

Turnover, absentéisme…

Depuis 2003, l’UD accompagne ses adhérents (25 en 2019) dans toutes leurs activités. La chargée de mission Marie Desfourneaux en est la cheville ouvrière, avec ...

CHIFFRES CLES

  • 1 million d’heures d’aide à domicile sont réalisées par les 19 services gérés par les CCAS et CIAS : cela représente 55% du volume total des 52 services autorisés dans le département qui accompagnent plus de 8000 bénéficiaires de l’APA domicile et plus de 1 500 bénéficiaires d’une prestation de compensation du handicap.
  • Les 243 700 euros nécessaires au dispositif sont financés à 60% par la CNSA et 40% par l’Union départementale des CCAS et CIAS.


POUR ALLER PLUS LOIN