Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Ferroviaire

Alstom et l’Etat veulent imposer les trains à hydrogène aux régions

Publié le 03/10/2019 • Par La Rédaction • dans :

Alstom table sur 25 à 50 trains dans les dix prochaines années, avant un déploiement en masse. Le rapport Simian va dans ce sens.

Clotilde Chenevoy

Cet article fait partie du dossier

Se déplacer avec une énergie nouvelle

Première mondiale ! Les trains à hydrogène produits par Alstom dans son usine de Salzgitter (Allemagne) ont commencé à circuler émettant zéro émission, le 17 septembre 2018, entre Bre-merhaven et Cuxhaven avec des voyageurs. Mais le constructeur français souhaite développer ce savoir-faire en France.

Il entend profiter du fait que sur les 1 000 trains diesel en circulation aujourd’hui sur le réseau français, la moitié d’entre eux vont arriver en fin d’exploitation aux alentours de 2028. En même temps, le patron de la SNCF, Guillaume Pepy a programmé la sortie du diesel pour 2035 et le gouvernement veut homologuer un premier train à hydrogène en 2022. Il a commandé un rapport sur le sujet au député Benoît Simian (LREM), remis le 22 novembre 2018, qui préconise d’aider financièrement le développement des trains à hydrogène en utilisant une partie des fonds prévus pour l’électrification de certaines voies ferrées dans les contrats de plan État-régions. Les crédits du plan hydrogène et des aides européennes pourraient aussi s’y ajouter. C’est donc l’alignement des planètes pour le futur train à hydrogène…

Plusieurs régions intéressées

Pour Alstom, il y a une nécessité pour développer en France les trains à hydrogène : « Il faut donc qu’avant 2028, nous puissions livrer une flotte de 25 à 50 trains à hydrogène, et qu’elle soit testée en conditions réelles. Plusieurs régions françaises ont déjà exprimé leur intérêt pour cette technologie au cours de ces derniers mois », indique un communiqué.

Ce train sera conçu et fabriqué en France par six sites d’Alstom. Reichshoffen pour la conception et l’assemblage, Ornans pour les moteurs, Le Creusot pour les bogies, Tarbes pour les chaînes de traction, Villeurbanne pour l’informatique embarquée et Saint-Ouen pour le design.

Si plus de 40 % du réseau français n’est pas électrifié, il faut rappeler que ces 14 000 km de voies sont souvent les moins fréquentées. Elles représentent environ 20 % du trafic et les émissions de CO2 du transport ferroviaire restent marginales, par rapport aux autres moyens de transport, mais la SNCF et les futurs opérateurs présents sur le réseau national doivent avoir en ligne de mire la neutralité carbone en 2050.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Alstom et l’Etat veulent imposer les trains à hydrogène aux régions

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement