logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/640625/artificialisation-des-sols-loi-energie-budget-fessenheim-toute-lactu-de-la-semaine/

REVUE DE PRESSE
Artificialisation des sols – Loi énergie – Budget – Fessenheim… toute l’actu de la semaine
Cyrille Pac | Actu ingénierie publique | Publié le 27/09/2019

Retrouvez l'essentiel de l'actualité du 21 au 27 septembre sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports...

20190906_082120Biodiversité artificielle – Un article de Libération [1] présente une étude du Muséum national d’histoire naturelle et d’AgroParisTech consacrée à l’artificialisation des sols et des mesures de compensation pour la biodiversité (lire aussi notre article [2]). S’appuyant sur 25 projets de construction autorisés entre 2012 et 2017 dans les Hauts-de-France et en Occitanie (routes, lignes de chemin de fer, aqueducs souterrains…), les chercheurs ont constaté que les compensations envisagées ne permettaient pas d’équilibrer les pertes en biodiversité. Les projets présentés manquent ainsi souvent de précisions. Parfois même, l’emplacement des sites sur lesquels doit être installée la compensation (création d’étangs, transplantation d’espèces végétales…) n’est même pas précisé ! Le mode de calcul des hectares concernés est aussi pointé du doigt.

Adopté et approuvé ? – Après avoir été adopté à l’Assemblée nationale le 11 septembre, le projet de loi « Energie-climat » a aussi été validé par le Sénat ce jeudi. Comme le rappelle L’Express [3], ce texte, qui laisse un goût d’inachevé chez les ONG [4] et certains élus de gauche, fixe les objectifs de la politique énergétique de la France et prévoit notamment d’atteindre la neutralité carbone en 2050, une baisse de 40% de la consommation d’énergies fossiles d’ici 2030 et la fermeture des dernières centrales à charbon. Il entérine également un dispositif progressif pour lutter contre les passoires thermiques [lire aussi notre article [5]].

Billets verts – Le gouvernement a annoncé cette semaine qu’il établira un « budget vert » en 2021. Comme l’explique BFMTV [6], il permettra d’évaluer l’impact des mesures budgétaires de l’Etat sur l’environnement. Dans le détail, l’ensemble des recettes et des dépenses seront étudiées en fonction de leur impact sur six objectifs environnementaux et seront soumises à une cotation comprise entre -1 et +3. Précision importante apportée par La Gazette des communes [7] : les collectivités locales pourraient aussi être mises à contribution car on estime, aux ministères de l’Economie et des Transports, que leurs actions doivent aussi être prises en compte.

L’avenir de Fessenheim – Après que le comité de pilotage du territoire de Fessenheim s’est réuni ce jeudi, Actu Environnement [8] en a fait un compte rendu. Parmi les principales annonces figure le calendrier de fermeture de la centrale nucléaire, qui s’étalera, au plus tard, de septembre 2020 (pour le réacteur numéro 1) à août 2022 (pour le second).  Pour accompagner la reconversion du territoire, un appel d’offres photovoltaïque avait été lancé en janvier. Dans un communiqué [9], le ministère de la Transition écologique a annoncé les 12 premiers projets lauréats capables de produire 62,8 MW.

Dépôts sauvages et dépôts de plainte – Comme le présente un reportage de France 3 [10], la lutte contre les dépôts sauvages s’organise localement. Dans les Pays de la Loire, par exemple, des associations de défense de l’environnement ont ainsi créé un système d’alerte, « Sentinelle de la nature », qui a déjà reçu 150 alertes depuis février 2019, dont une dizaine ont fait l’objet d’un dépôt de plainte. Quant à la brigade verte, elle a dressé 78 procès-verbaux depuis le début de l’année.

Lumineux – La start-up française Glowee et la ville de Rambouillet (Yvelines) ont signé une convention de partenariat pour faire de la commune un laboratoire d’expérimentation de bioluminescence. Le Parisien [11] en explique le principe : la société a installé des tubes et des néons remplis de bactéries lumineuses, essentiellement d’origine marine, pour alimenter l’éclairage public.

Ecole buissonnière – Toit végétalisé, ossature en bois et terre crue… La future école d’un quartier populaire de Rennes se pare d’atours environnementaux ambitieux. Selon 20 Minutes [12], cet établissement de 14 classes remplacera en 2023 une tour de logements sociaux actuellement en cours de démolition.

Et aussi…

L’établissement public Paris La Défense lance un appel à expérimenter des solutions pour produire des énergies renouvelables sur ses espaces publics [Actu Environnement [13]] ;

La piste cyclable du canal de l’Ourcq est équipée de dalles photovoltaïques permettant d’éclairer le passage sous un pont [Le Mag Seine-Saint-Denis [14]] ;

La mairie d’Antony a annoncé l’abattage de nombreux platanes infectés du chancre coloré, un champignon très contagieux et qui déclenche des maladies incurables [BFMTV [15]].