Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budget 2020

PLF 2020 : premières passes d’armes entre le gouvernement et le CFL

Publié le 27/09/2019 • Par Cédric Néau Pascale Tessier Romain Gaspar • dans : A la une, A la Une finances, Actu experts finances, France

AndréLaignel_270218bis
Emilie Buono
Le gouvernement a présenté, ce jeudi devant le comité des finances locales, les principales mesures du projet de loi de finances pour 2020 relatives aux finances des collectivités. Un soutien massif aux collectivités, selon le gouvernement, contre une loi de finance de régression pour André Laignel. La bataille de communication et de chiffres est lancée.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les débats au Parlement sur le PLF 2020 promettent d’être agités entre la réforme sur le fiscalité locale et la présentation des concours de l’Etat aux collectivités territoriales. Les hostilités ont commencé dès ce jeudi 26 septembre entre le gouvernement et le président du Conseil des finances locales, André Laignel. A la sortie de la présentation du PLF faite par l’exécutif au CFL, son président a ouvert le feu : « la revalorisation forfaitaire du montant de l’inflation des bases d’imposition ne serait pas intégrée dans la loi de finances pour 2020 » s’est-il agacé. Pour lui, ce gel des bases locatives « est une piètre manœuvre qui ne vise qu’à rembourser la taxe d’habitation. Une très mauvaise manière qui va mettre en difficulté ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

PLF 2020 : premières passes d’armes entre le gouvernement et le CFL

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

30/09/2019 09h29

Je tiens tout d’abord à féliciter M. Laignel pour ses talents d’orateur et de contradicteur.
Mais il y a un point que je ne partage pas avec lui: celui de mettre en place une augmentation des bases qui servent au calcul de la TH et de la TF.

Tout le monde est d’accord pour affirmer que la TH est une taxe qui n’a pas de sens. Etant donné que la TF est érigée sur des principes similaires, qui peut dire que cette taxe a du sens?

Enfin, M. Laignel oublie quelques éléments:
– la recette des collectivités locales (tout comme celle de l’Etat) est une dépense des citoyens dont les revenus progressent moins vite que les prélèvements obligatoires!
– tout le monde est d’accord pour affirmer qu’il faut que le citoyen participe financièrement aux décisions de l’Etat et des collectivités locales. Or chaque groupe politique une fois aux affaires a fait en sorte de réduire le nombre de personnes taxables et comme il faut bien que le système fonctionne, la charge est toujours plus répartie entre un nombre plus restreint de contribuables… qui voient ainsi leur pouvoir d’achat se réduire.
– je fais partie des 20% de la population dite la plus riche (mais juste parmi les premiers concernés, ceux qui sont les plus démunis dans ce système)… et depuis des années mon pouvoir d’achat diminue et mes prélèvements augmentent.
– pour préparer ma retraite, j’ai fait le choix il y a bien longtemps d’investir dans l’immobilier locatif: quelle erreur! Depuis quelques années, pour certains biens, après paiement de la TF, de l’impôt sur le revenu et de la CSG, le solde représente moins de 20% de la recette ou si vous préférez les prélèvements sont de plus de 80%. Je sais, certains diront que le solde est trop important (juste une chose: le montant du loyer est de moins de 8 € par mètre carré!). M. Macron a souvent dit qu’il n’aimait pas les bailleurs (pas dans ces termes cela va de soi). Mais que dire de M. Hollande qui a doublé le taux de CSG pour ces revenus (plus de 17% au lieu d’environ 8% pour les salaires)?

En un mot, il est temps que ceux qui nous représentent fassent des choix lorsqu’ils se présentent à des élections et qu’ils les assument quand ils sont au pouvoir. Il n’est pas possible de répondre à toutes les demandes de la population sinon, tout l’argent du monde n’y suffirait pas.
Bien sûr, il faut aider les plus démunis mais il existe un proverbe disant qu’il vaut mieux apprendre une personne à pêcher plutôt que de lui donner du poisson à manger! Sur la durée c’est plus efficace.

Je vais citer le cas de l’un de mes enfants qui a fait un master II dans une filière bouchée (dans le domaine de l’environnement: beaucoup de mots qui deviennent des maux car si les propos sont engageants, les moyens ne sont pas à la hauteur). Elle est devenue auto-entrepreneur dans un domaine qui n’a rien à voir avec sa formation de base et de plus elle a payé les formations dont elle avait besoin car l’Etat trouvait qu’elles étaient trop chères???
Juste pour terminer, elle n’a pas fait appel à ses parents pour l’aider!
Je suis fier de ce qu’elle a fait. Et d’autres peuvent le faire même si cela ne résout pas le problème. Nous aurons très certainement l’occasion de donner notre point de vue sur ce dernier point…

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement