Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité locale

« Un livre blanc pour la sécurité des territoires »

Publié le 25/09/2019 • Par Auteur associé • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu prévention sécurité, Opinions

Roger VICOT - Photo Officielle - Tetiere
Tetiere
Dans une tribune à la Gazette, son président, le maire de Lomme (Nord) Roger Vicot, appelle à un renouveau de la prévention de la délinquance et réaffirme le rôle du maire dans les politiques locales de sécurité. Le Forum français pour la sécurité urbaine, réseau d'une centaine de villes de droite et de gauche, a remis le 16 septembre à Matignon son "Livre blanc sur la sécurité des territoires".

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Douze ans après le vote de la dernière grande loi-cadre sur la prévention de la délinquance, nous, élus du Forum Français pour la sécurité urbaine (FFSU), de diverses sensibilités politiques et horizons géographiques, publions un livre blanc pour la sécurité des territoires.  Nos recommandations portent sur des problématiques au coeur des préoccupations des citoyens et collectivités locales telles que les relations police-population, les violences faites aux femmes ou encore le trafic de stupéfiants.

Nouvelles formes de délinquance, nouveaux acteurs et dispositifs, innovations sociales et technologiques : de nouveaux défis et pratiques ont émergé, nécessitant une adaptation des stratégies nationales et locales, de la législation en vigueur et des outils de coproduction. A l’aune de ces évolutions, il nous est apparu indispensable d’être force de proposition.

Notre livre blanc a vocation à contribuer aux débats,  servir d’appui et d’inspiration pour le Gouvernement, les élus nationaux et locaux. Au-delà de la stratégie nationale de prévention de la délinquance, il pourra contribuer à la préparation de la future loi de programmation pour la sécurité intérieure ainsi que de l’avant-projet de loi « engagement et proximité » qui prévoit de renforcer les pouvoirs de police du maire. Les préconisations que nous portons pourront aussi enrichir la réflexion des élus locaux, notamment dans la perspective  des élections municipales.

Inquiets de la baisse d’attention et de financement dédiés à la prévention de la délinquance, nous appelons à veiller à ce qu’elle ne devienne pas le parent pauvre des politiques de sécurité et à réinvestir le triptyque « prévention, répression, cohésion sociale ».

Constatant une tendance à la recentralisation du pilotage de la sécurité, nous revendiquons que les territoires soient la pierre angulaire des politiques de sécurité et que le maire soit conforté dans son rôle de pilote des politiques locales de prévention de la délinquance.

Nous émettons le souhait que les politiques nationales et locales de sécurité s’appuient sur les besoins des citoyens ainsi que sur le bilan de l’existant et associent les principaux acteurs concernés. Cela afin de valoriser les partenariats et  initiatives  recensés sur le terrain, de les soutenir et pérenniser, mais aussi pour éviter l’empilement de textes et dispositifs et assurer l’évaluation des politiques menées.

Nous attirons l’attention sur la nécessité de rétablir l’équilibre entre les compétences de l’Etat et des collectivités locales, à l’heure où l’on observe un transfert croissant de compétences et de charges financières aux collectivités locales et un recours accru à la sécurité privée. Cela représente un coût important pour le contribuable et met à mal l’égalité entre les citoyens face aux problématiques de sécurité.

Le livre blanc résulte des Assises de la sécurité des territoires organisées afin de faire entendre la voix des acteurs locaux, valoriser leur engagement et leurs idées novatrices, comme nous le faisons depuis près de 30 ans. Au-delà des aléas de la vie politique, nous poursuivons l’indispensable dialogue pour développer des politiques garantissant la sécurité de nos concitoyens. »

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

L’adresse, outil de connaissance des territoires et levier d’efficacité des politiques publiques

de La Poste Solutions Business

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Un livre blanc pour la sécurité des territoires »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement