Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Elections

Quels sont les moyens mis en place autour du répertoire électoral unique (REU) ?

Publié le 19/09/2019 • Par Léna Jabre • dans : Réponses ministérielles

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Réponse du ministère de l’intérieur : La loi n° 2016-1048 du 1er août 2016, entrée en vigueur le 1er janvier dernier, a intégralement réformé les modalités d’inscription et de gestion des listes électorales et créé un répertoire électoral unique (REU). Cette réforme confie en effet l’inscription et la radiation des listes électorales au maire, sous le contrôle a posteriori d’une commission composée principalement d’élus, et, dans les communes de moins de 1 000 habitants, d’un élu, d’un représentant du préfet et d’un représentant du tribunal de grande instance.

Elle réduit en même temps la charge des communes dans la gestion des listes électorales tout en améliorant leur fiabilité. En effet, dorénavant, les communes n’ont plus à inscrire les jeunes majeurs, ni les personnes naturalisées ou dont l’inscription est ordonnée par l’autorité judiciaire. Elles n’ont plus non plus à radier les personnes décédées, celles qui se sont inscrites dans une autre commune ou celles privées de leur droit de vote par le juge. L’ensemble des ces opérations est réalisé directement par l’Insee à partir des informations transmises par les ministères de la justice, des armées et de l’intérieur.

Depuis le lancement du projet, les maires et leurs agents ont bénéficié d’un dispositif d’accompagnement fortement soutenu par l’association des maires de France (AMF), par les préfectures et par le centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT). Ainsi, depuis septembre 2018, le CNFPT a proposé plus de 20 000 places de formation à la réforme des modalités d’inscription sur les listes électorales, sur 300 sessions réparties sur l’ensemble du territoire national. L’avancement du projet a fait l’objet d’une communication régulière à l’attention des maires, notamment par l’intermédiaire des différentes publications de l’AMF.

En outre, l’Insee a mis à disposition des communes non équipées d’un logiciel de gestion des listes électorales, une interface de dialogue avec le REU pour leur permettre de gérer leurs listes électorales et préparer les scrutins (portail ELIRE). En novembre 2018, le ministère de l’intérieur et l’Insee ont animé plus de 30 ateliers en ligne de formation à cet outil, ayant réuni près de 5 000 agents municipaux. L’accès à cet outil de gestion des listes électorales ne nécessite aucun investissement matériel de la part des communes. Il est doté de fonctionnalités simples et essentielles à la bonne tenue des listes électorales et à l’organisation des scrutins.

Pour compléter les fonctionnalités initiales proposées par ce portail, le ministère de l’intérieur a également développé un module d’édition des cartes électorales. Certaines communes, et en particulier les petites communes, ont pu malgré tout rencontrer des difficultés dans la mise en œuvre de cette réforme qui implique nécessairement une période d’appropriation des nouveaux outils et des nouvelles règles de gestion des listes électorales. Un bilan de sa mise en œuvre est actuellement en cours d’élaboration en lien avec l’Insee, les préfectures, et l’Association des maires de France, afin que les éventuelles difficultés qui seraient relevées soient corrigées.

Cet article est en relation avec le dossier

Domaines juridiques

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

L’adresse, outil de connaissance des territoires et levier d’efficacité des politiques publiques

de La Poste Solutions Business

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Quels sont les moyens mis en place autour du répertoire électoral unique (REU) ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement