Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

coopération décentralisée

La coopération de Chinon avec le Laos contestée

Publié le 27/04/2011 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

Les liens entre la sous-préfecture d'Indre-et-Loire et Luang Prabang (Laos) sont critiqués par l'opposition locale qui dénonce des aides destinées à financer le développement de ce que certains qualifient d'un "Saint-Tropez tropical".

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Pionnière de la coopération décentralisée avec le Laos, Chinon (Indre-et-Loire) est mise en cause pour ses initiatives à Luang Prabang, considérée comme un « « bijou » et inscrite depuis 1995 au Patrimoine mondial de l’Unesco.

En 1997, Yves Dauge, le maire (PS) de Chinon, s’engageait dans la sauvegarde de cette ville avec l’envoi d’experts, l’ouverture d’une « maison du patrimoine », la définition d’un « plan de sauvegarde » et des chantiers-écoles.

Disneylisation culturelle Les objectifs initiaux sont considérés aujourd’hui comme remplis, mais trop bien peut-être. Car la mise en valeur de ce « joyau architectural » a attiré des touristes toujours plus nombreux.
L’argent international aurait également profité à la promotion immobilière avec le départ des habitants dont les maisons sont transformées en hôtels ou restaurants.
On parle désormais d’un « Saint-Tropez tropical » et même de « disneylisation culturelle ».

Sauvegarde de la ville — L’opposition chinonaise en profite pour s’interroger sur « le bien-fondé des aides allouées à ces missions car il ne s’agit pas d’y construire des résidences touristiques…»
Yves Dauge parle de « contre-vérités » : « Les résultats sont remarquables, le soutien de Chinon a été déterminant pour la sauvegarde de cette ville même s’il faut gérer la pression touristique venue de Chine et de Thaïlande » avec des projets de golf, de casino ou d’aéroport.

A terme, la reconnaissance de Luang Prabang par l’Unesco pourrait même être menacée. Mais pas question pour Chinon de remettre en cause sa coopération décentralisée.

3 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La coopération de Chinon avec le Laos contestée

Votre e-mail ne sera pas publié

natthaïe

27/04/2011 09h44

Bonjour, OUI je confirme pour l’avoir observé durant ma visite de 4 jours à Luang Prabang en backpacker : il est absolument choquant de voir des maisons restaurées uniquement pour les transformer en hôtels de luxe pour touristes. Les gens qui habitaient ces quartiers sont cantonnés à deux pas sous des abris de fortune = inacceptable. Les subventions ne doivent pas être utilisées au détriment de la population locale qui est délogée. En agissant ainsi, cette soi-disante aide financière détruit le charme discret initial de Luang Prabang qui perd son âme et la Beauté que l’UNESCO lui reconnaissait. Mais surtout le Laos ce n’est pas cela, le copier-coller des stations balnéaires de l’Occident transportées sous d »autres cieux mais avant il est de notre devoir de respecter le Peuple qui y habite et non engraisser les profiteurs et promoteurs immobiliers sans scrupules.

Laotien

28/04/2011 04h46

Il certain que nous laotiens sommes entrain de perdre notre âmes.

lAO

03/05/2011 04h58

Luang Prabang a perdu son ame …. faute a qui ?????

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement