Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Urbanisme

Quand tout le patrimoine est désormais protégé

Publié le 27/09/2019 • Par Isabelle Jarjaille • dans : Actualité Culture, Innovations et Territoires, Régions

Pour ne pas altérer leur originalité architecturale, les maisons « champignons » ne peuvent plus faire l’objet d’une extension ou d’une rénovation.
Pour ne pas altérer leur originalité architecturale, les maisons « champignons » ne peuvent plus faire l’objet d’une extension ou d’une rénovation. D.Gouray/Ville de Rennes
Le plan local d’urbanisme de Rennes (Ille-et-Vilaine) permet désormais d’interdire la démolition de certains bâtiments, dont du patrimoine récent.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

[Rennes (Ille-et-Vilaine) 216 300 hab.] «Les Rennais ne comprenaient pas que la maire ne puisse pas interdire une démolition », assure Sébastien Sémeril, premier adjoint à la maire de Rennes, chargé de l’aménagement et de l’urbanisme. Pour remédier à cela, la ville s’est dotée d’un nouvel outil, intégré au plan local d’urbanisme (PLU) adopté le 4 février.

Il s’agit d’adjoindre une obligation réglementaire de conservation, totale ou partielle, à la notion de patrimoine bâti d’intérêt local, instaurée à Rennes en 1998. « La protection du patrimoine est une compétence de l’Etat, note Eric Tocquer, directeur adjoint de l’aménagement et de l’urbanisme. La notion de patrimoine d’intérêt local permet de prendre en compte le patrimoine au-delà des seuls monuments historiques et des secteurs sauvegardés. »

Une, deux ou trois étoiles

Depuis vingt ans, Rennes intègre dans son document d’urbanisme un classement de son patrimoine, de une à trois étoiles, informatif et incitatif. Avec l’adoption du nouveau PLU, la classification 3 étoiles permet d’interdire la démolition, sauf en cas d’état sanitaire dégradé. La deuxième étoile signifie à l’acheteur du bien qu’il s’agit d’un édifice « significatif de qualité patrimoniale » et oblige à la conservation partielle « des éléments de forte qualité patrimoniale », tandis que la première étoile recommande la conservation partielle et, en cas de démolition, recommande le réemploi des matériaux.

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

L’adresse, outil de connaissance des territoires et levier d’efficacité des politiques publiques

de La Poste Solutions Business

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Quand tout le patrimoine est désormais protégé

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement