logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/637926/des-jeunes-en-errance-construisent-leurs-reperes-grace-au-chantier-nature/

SOCIAL
Des jeunes en errance construisent leurs repères grâce au chantier nature
Stéphanie Stoll | Actu experts prévention sécurité | France | Innovations et Territoires | Régions | Publié le 19/09/2019

Sylviculture, entretien, charpente... des travaux en plein air offrent des parcours adaptés aux aspirations de jeunes en insertion.

A Lannion, au bout du chemin qui dessert l’aire des gens du voyage et la déchetterie, s’étend un espace naturel dont les habitants ont oublié le nom. Une semaine par mois, la vallée de Milin ar Faou est investie par l’association la Tribu de Tachenn pour des chantiers de sylviculture, d’entretien ou de charpente. En partenariat avec le centre communal d’action sociale (CCAS), l’association permet à une dizaine de jeunes de s’y retrouver avec une éducatrice de rue et un professionnel du bois. Ce projet d’insertion a émergé au cours de la longue fermeture d’un squat proche du centre-ville. « Avant, je n’avais rien à proposer aux jeunes, maintenant, avec la Tribu, j’ai un outil », expose Caroline Petit, éducatrice de rue du CCAS depuis 2007.

Rendez-vous mensuel

La proposition s’est fondée ...

CHIFFRES CLES

  • Financement du projet : temps d'agent (une semaine par mois), 3 000 euros pour les repas et 6 000 euros de subvention.
  • Financement de l'association : fonds de diverses fondations, appels à projets publics, commercialisation de prestations.


POUR ALLER PLUS LOIN