Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Santé

Urgences : le plan d’Agnès Buzyn ne convainc pas

Publié le 10/09/2019 • Par Catherine Maisonneuve • dans : France

Façade d'un hopital
Fotolia
Au lendemain de la présentation du "Pacte de refondation des urgences" auquel la ministre de la santé, Agnès Buzyn alloue 754 millions d'euros, les élus locaux et les agents publics réagissent. Ils s'expriment notamment sur la mesure phare du plan, le « service d’accès aux soins », qui servira de poste d’aiguillage 24h/24 par téléphone et internet, avec accent mis sur les ressources en médecine de ville. Mais faute de lits et effectifs supplémentaires, les personnels grévistes maintiennent leur mouvement.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Les urgences ont accueilli plus de 21 millions de personnes en 2017, le double d’il y a 20 ans. Elles traversent une crise sans précédent et, tout en continuant d’assurer les soins, sont engagées dans un mouvement de grève qui dure depuis plusieurs mois et concernerait aujourd’hui 250 services sur 474 selon le décompte du Collectif Inter-Urgences.

Agnès Buzyn a présenté le 9 septembre un « Pacte de refondation des urgences » qui était donc très attendu. 754 millions d’euros y seront affectés sur la période 2019-2022, a-t-elle annoncé, mais sans doute par réaffectation d’autres dépenses pour ne pas toucher à l’objectif national de dépenses d’assurance-maladie – elle est restée dans le flou.

Le Pacte comporte 12 mesures. Certaines sur la médecine de ville étaient déjà connues depuis ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Urgences : le plan d’Agnès Buzyn ne convainc pas

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement