Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Management

Repérer les profils toxiques

Publié le 15/03/2021 • Par Moufida Ali Soudja • dans : Métier et carrière santé social

Management
©Андрей Яланский - stock.adobe.com
Nous passons une grande partie de notre vie au travail. Lorsque l’on se retrouve à côtoyer une personne toxique, notre quotidien peut vite se transformer en un véritable calvaire. C’est généralement votre instinct qui tire la sonnette d’alarme.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

On ressent comme un malaise avec cette personne, notre système d’alarme émotionnel se met en route : « boule au ventre, nausées, oppression thoracique, impatience, toutes ces manifestations corporelles sont autant de symptômes qui doivent vous alerter. Au niveau émotionnel, un sentiment jalonne très souvent les personnes qui côtoient ces profils : la culpabilité et une atteinte à notre estime de soi. Il est indispensable de ne pas se laisser manipuler et de sortir de l’emprise.

Identifier les signes

Un collègue toxique ne laisse personne indifférent. Sur son lieu de travail, on retrouve des personnes silencieuses qui travaillent sans rien demander, des personnes charismatiques qui monopolisent l’attention, les revendicatifs qui en veulent en permanence à leurs supérieurs et puis il y a ceux qui ne laissent personne indifférent. Ils sont très appréciés par certains et détestés par d’autres. Si vous avez un collègue qui cristallise les passions aussi positives que négatives, soyez vigilant. C’est souvent une personne imprévisible, identifiable à ses changements d’humeur qui n’a jamais tort, qui critique beaucoup et a très peu de paroles bienveillantes. Elle manque de cohérence entre ses paroles et ses actes. Par exemple, elle énumère ses valeurs, ses principes moraux, est outrée par certains comportements, mais fait le contraire de ce qu’elle a énoncé. C’est ce cumul d’attitudes qui doit vous alerter.

Adapter votre attitude

Ce qu’il faut comprendre c’est que vous n’aurez pas le pouvoir de faire changer une personne toxique. Dès lors, c’est de vous que doit venir le changement. Ne pas se laisser envahir par les personnes négatives et celles qui n’arrêtent pas de se plaindre est essentiel. Ne vous sentez pas obligés d’écouter ceux qui se plaignent pour ne pas paraître insensible ou grossier. Vous n’éviterez cet écueil qu’en fixant des limites et en gardant vos distances quand il le faut. Même si vous collaborez étroitement sur un projet avec une personne toxique au sein d’une équipe, cela ne signifie pas que vous devez interagir de la même manière avec tous les membres de cette équipe. Par exemple, décidez du moment et du lieu où vous aborderez telle personnalité compliquée, vous contrôlerez bien davantage la situation. Le seul secret, ici, consiste à rester ferme et à maintenir la frontière en place quand la personne tentera de la franchir.

Modifiez votre communication

La technique consiste à répondre par des phrases un peu bateau et floues. Par exemple si la personne vous fait une remarque désagréable, il faut absolument répondre mais de façon désinvestie. À la remarque désobligeante : « C’est de cette façon que tu t’habilles pour venir travailler ? », répondez : « Eh bien oui ». Ne rentrez pas dans une justification ni grande discussion, il faut clore la discussion de façon subtile. Il s’agit de répondre par des phrases un peu toutes faites : « Comme tu veux, ça dépend, chacun ses goûts… ». Restez bref mais poli.

Protégez-vous

Prendre soin de soi et de votre énergie est essentiel. Les personnes toxiques s’apparentent parfois à de véritables prédateurs capables de pomper votre temps, votre énergie et votre capacité de travail.  Les personnes toxiques n’ont de pouvoir que celui qu’on leur prête. En toutes circonstances, vous devez porter un regard positif sur vous, les autres et le monde en général. Votre esprit positif, votre énergie seront un réel rempart. N’oubliez pas, vous devez vous donner le droit de fréquenter de meilleures personnes. Si vous reconnaissez quelqu’un dans les différents critères évoqués ici, que la situation vous pèse et vous coûte en attention et en énergie c’est qu’il est temps pour vous de tourner la page. Autorisez-vous à dire non, et à vouloir mieux pour vous-même, vous attirerez ainsi des personnes qui vous ressemblent.

En cas d’abus, se faire aider

Il est tentant, bien que totalement inefficace, de tenter de tout gérer par soi-même. Si la situation devient vraiment trop pénible et que cela affecte votre intégrité physique ou mentale, il est impératif de donner l’alerte auprès du médecin du travail, de la direction, de la direction des ressources humaines, des délégués du personnel, du référent harcèlement de votre structure s’il en existe un. Ne restez pas seuls. Libérez votre parole.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Réforme de la protection sociale complémentaire, êtes-vous prêts ?

de Rédaction de la Lettre du cadre territorial en partenariat avec la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Repérer les profils toxiques

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement