Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[ENTRETIEN] Mobilité

Yoann Demoli, sociologue : « La place de la voiture n’a jamais été aussi forte »

Publié le 10/09/2019 • Par Romain Gaspar • dans : France

Yoann Demoli
Yoann Demoli © FrŽdŽric KLEMCZYNSKI / Divergence
A l’heure de la mobilité durable et de la lutte contre le réchauffement climatique, la voiture ne cesse d’exciter les passions. Déclencheur du mouvement des « gilets jaunes », elle cristallise de nombreux problèmes sociaux. Le sociologue Yoann Demoli revient sur le paradoxe entre la place qu’a prise cet objet devenu si indispensable et son rejet récent.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

 

A l’heure de la mobilité durable et de la lutte contre le réchauffement climatique, la voiture ne cesse d’exciter les passions et de susciter des controverses. Déclencheur du mouvement des « gilets jaunes », elle cristallise de nombreux problèmes sociaux. Dans « Sociologie de l’automobile » (La Découverte, janvier 2019), les sociologues Yoann Demoli et Pierre Lannoy analysent le paradoxe entre la place qu’a prise cet objet devenu si indispensable et son rejet récent. En 2017, la France comptait plus de 32 millions de voitures. Symbole de réussite et d’autonomie pour les uns, cause de nombreux fléaux environnementaux pour les autres, l’automobile n’a pas fini de diviser.

Quelle place l’automobile occupe-t-elle dans les trajets quotidiens des Français ?

De façon contre-intuitive, la place de la voiture n’a jamais été aussi forte et continue à progresser, alors que l’on parle beaucoup de conversion à la mobilité douce. En 2008, près de deux tiers des trajets quotidiens des Français étaient parcourus en automobile. Le nombre de voitures à la disposition des ménages a crû de 80 % entre 1981 et 2008. La voiture est utilisée de plus en plus intensément car les trajets sont de plus en plus longs. Dans les années 80, un trajet en voiture était long de 7 kilomètres en moyenne. Aujourd’hui, il en dure plus de 10.

L’automobile est centrale dans la vie des ménages, car elle permet d’assurer la bonne vie des foyers. Ce qui s’est passé avec la démocratisation de la mobilité permise par la voiture, c’est qu’elle a décentralisé les décisions de mobilité. Chacun est responsable de sa propre mobilité et il n’y a plus beaucoup de gens qui bougent pour vous.

Comment expliquez-vous cette remise en cause de plus en plus forte de la voiture polluante ?

La voiture cristallise des styles de vie antagonistes depuis cinquante ans. Dans l’espace social, plus on a de capital culturel et plus la voiture est quelque chose que l’on néglige. Plus on a de capital économique et plus on

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Yoann Demoli, sociologue : « La place de la voiture n’a jamais été aussi forte »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement