Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Rémunérations

Les maires doivent-ils gagner autant que leur DGS ?

Publié le 06/09/2019 • Par Jules Prévost Romain Gaspar • dans : France, Régions

une mairie
Adobestock
Un pavé dans la mare. En pleine préparation du projet de loi améliorant le statut des maires, l’Association des petites villes de France réclame un alignement de leur rémunération sur celle de leur directeur général des services.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

« Cette proposition a un caractère provoquant ! » tempête Pascal Fortoul, président de l’Association des directeurs généraux des communautés de France (ADGCF). Dans son viseur, la demande, émise l’an dernier et réapparue en juin, de l’Association des petites villes de France (APVF) de calquer les indemnités des maires des communes de plus de 2 000 habitants sur le salaire de leur directeur général des services (DGS) – seuil à partir duquel il peut être nommé. Après la majoration de 40 % de l’indemnité de fonction des maires de communes de plus de 100 000 habitants dans la loi de finances pour 2018 et l’inscription dans le projet de loi « engagement et proximité » de l’alignement du plafond d’indemnité pour toutes les communes de moins de 1 000 habitants sur celles de 1 000 à 3 500 habitants, les maires des petites villes et communes moyennes ne veulent pas être les grands oubliés. L’hypothèse d’une revalorisation de ces élus fait plutôt consensus. « C’est la comparaison qui est malsaine », critique Pascal Fortoul.

Hausse de 50 % dans les petites villes

Mais Christophe Bouillon (PS), président de l’APVF, assume cette idée, qui se traduirait par une hausse de près de 50 % des indemnités des maires de communes de 2 000 à 19 999 habitants (voir le graphique ci-dessous) : « Les citoyens peuvent comprendre notre proposition car ils savent ce que font les élus du coin. Les maires disposent d’un capital de ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les maires doivent-ils gagner autant que leur DGS ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement