Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Psychiatrie

Cour des comptes : sept pistes pour un système de soins plus lisible et efficient

Publié le 08/03/2021 • Par Nathalie Levray • dans : Actu expert santé social

Le cloisonnement de l’organisation des soins psychiatriques et l’absence de gradation de l’offre, le manque d’opérationnalité des leviers de structuration de l’offre de soins et l’empilement d’outils empilés sans cohérence et sans suivi précis conduisent à mal prendre en charge les 2,5 millions de personnes concernés par des soins spécialisés en psychiatrie et en santé mentale malgré un budget de 15 milliards d’euros. C’est ce qui ressort du rapport public thématique de la Cour des comptes « Les parcours dans l’organisation des soins de psychiatrie ». Les Sages de la rue Cambon préconisent des « choix nationaux structurants » et formule sept recommandations pour les guider.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

C’est dans la perspective de « transformation » de l’offre, inscrite dans la loi de modernisation de notre système de santé de 2016 que la Cour des comptes s’est penchée, dix ans après sa dernière étude thématique, sur le domaine des soins en santé mentale et psychiatrie. Elle a voulu savoir de que donne l’orientation programmée (art. 69 de la loi), visant à donner une place accrue aux « parcours » des patients et donc à organiser les soins dans une approche graduée et coordonnée. Après avoir expliqué que les besoins différenciés selon la nature du soin, en psychiatrie (troubles classifiés officiellement) et en santé mentale (symptômes passagers, souvent en réaction à des conditions sociales ou à des évènements de vie) devraient être pris en charge d’une manière tout autant différenciée ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Cour des comptes : sept pistes pour un système de soins plus lisible et efficient

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement