Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Education

Une rentrée sous le signe de l’école de la confiance

Publié le 27/08/2019 • Par Delphine Gerbeau • dans : France

BLANQUER-J-Michel
PHILIPPE DEVERNAY/MEN
Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a présenté son programme pour la rentrée scolaire 2019, le 27 août. Au menu, la mise en oeuvre des mesures issues de sa récente loi pour une école de la confiance, comme la scolarisation à trois ans, ou la limitation des fermetures de classes en milieu rural, comme s'y est engagé le Président de la République.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Tout comme la remise en cause de la réforme des rythmes scolaires, annoncée en juin 2017, et mise en oeuvre deux mois plus tard, la loi pour une école de la confiance, adoptée définitivement le 28 juillet, produira ses effets dès la rentrée 2019, soit un mois après son adoption. Après la « confiance », c’est sous le sceau de la « réussite » que Jean-Michel Blanquer place la rentrée 2019. « C’est la finalité profonde de l’école, la réussite de tous », a-t-il résumé. L’une des mesures phares, le dédoublement des classes de CP et CE1 en Rep et REp+, va donner ses pleins effets à cette rentrée. Elle concernera 300 000 élèves, et sera étendue en 2020 aux classes de grande section d’écoles maternelles dans ces mêmes secteurs, comme l’a annoncé Emmanuel Macron le 25 avril dernier.

Côté collectivités, ces dédoublements impliquent, au delà des locaux supplémentaires, de repenser les équipements des classes.

Le ministre a également rappelé l’engagement de classes à maximum 24 élèves en grande section de maternelle, CP et CE1 sur l’ensemble du territoire d’ici 2022, alors qu’aujourd’hui 38% de ces classes ont des effectifs supérieurs à ce chiffre.

Autre mesure applicable dès la rentrée, issue cette fois de la loi Ecole de la confiance, l’instruction obligatoire dès trois ans, qui va obliger les collectivités à financer

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une rentrée sous le signe de l’école de la confiance

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement