Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Entretien] Fractures territoriales

Gérard-François Dumont : « L’Insee a rayé la ruralité de la carte »

Publié le 03/09/2019 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

gerard francois dumont
fabien calcavechia
Proche de l’Association des maires ruraux de France, Gérard-François Dumont s’oppose résolument à la réforme territoriale. Hostile à la pause réclamée et obtenue par le Sénat et les principaux cercles d’élus du pays, il estime que le gouvernement a « un devoir d’inventaire » sur les textes « Notre » et « Maptam » ainsi que sur le redécoupage des régions.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Village enclavé sur un plateau venteux de Haute-Loire, Saint-Bonnet-le-Froid était promis au déclin. Sa population, de l’ordre de 470 habitants en 1936, était tombée à 180 en 1982. Mais c’était sans compter sur la foi de ses habitants. Sous la houlette de la famille Marcon, la commune connaît une seconde vie. Grâce à une activité d’hôtel-restaurant haut de gamme et une présence de tous les instants sur les réseaux numériques, Saint-Bonnet-le-Froid trouve sa place dans les circuits gastronomiques. La population de la localité s’envole pour franchir la barre des 1 100 habitants. Un renouveau qui, pour l’économiste et géographe Gérard-François Dumont, démontre toute la force du « développement local endogène ». Loin des centres urbains, il y a une place pour la France des hameaux, des bourgs et des villages. Telle est la conviction du professeur de la Sorbonne, patron de la revue « Population et avenir ».

Proche de l’Association des maires ruraux de France, Gérard-François Dumont s’oppose ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Gérard-François Dumont : « L’Insee a rayé la ruralité de la carte »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement