logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/635515/lacces-au-teletravail-suscite-un-fort-engouement/

ORGANISATION
L’accès au télétravail suscite un fort engouement
Solange de Fréminville | France | Toute l'actu RH | Publié le 30/08/2019 | Mis à jour le 26/08/2019

La matinée de lancement du télétravail organisée par le conseil départemental de la Haute-Garonne, le 24 mai 2019, a été un succès.

teletravail-une

[Haute-Garonne, 6 131 agents, 1,3 million d’hab.] Pour le lancement du dispositif de travail à distance – 302 agents dès le 1er juin 2019 –, le conseil départemental de la Haute-Garonne a vu les choses en grand, le 24 mai 2019. « Le principe est l’universalité : toutes les filières et toutes les catégories d’agents y ont accès. Il peut se pratiquer à domicile ou dans l’un des 26 tiers-lieux prévus, où une centaine de postes sont aménagés », indique Georges Méric, président (PS) du conseil départemental de la Haute-Garonne. Et les modalités sont souples : le télétravail est praticable un à deux jours par semaine, l’un fixe, l’autre variable.

Horaires variables

D’où un fort engouement, avec 354 candidats dès la première campagne ouvrant l’accès au télétravail, soit près de 5 % du personnel ayant adopté cette possibilité avec l’assentiment de l’encadrement. Cependant, 52 demandes ont été refusées, principalement parce que le service nécessitait une présence physique sur le lieu de travail. Les principaux bénéficiaires sont des agents des catégories A et B (80 %, alors qu’ils composent 45 % de l’effectif de la collectivité) et ceux de la filière administrative. Les femmes sont un peu plus demandeuses (72 %, alors qu’elles représentent 60,9 % du personnel), mais la jeune génération ne s’est pas ruée sur ce nouvel outil : la moyenne d’âge est de 47 ans.

Première raison de l’adoption du dispositif,

POUR ALLER PLUS LOIN