Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Santé

Simplification dans les domaines de la santé et des affaires sociales

Publié le 22/08/2019 • Par Léna Jabre • dans : TO parus au JO

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le décret du 20 août 2019 porte diverses mesures de simplification dans les domaines de la santé et des affaires sociales :

  • simplifications dans le cadre des missions dévolues aux agences régionales de santé ;
  • fluidifier le fonctionnement interne des administrations centrales et des opérateurs publics intervenant dans les domaines sanitaire et social ; (établissements publics de santé, établissements et services publics sociaux ou médico-sociaux) ;
  • alléger les obligations qui pèsent sur les acteurs de la santé ;
  • et enfin, des mesures pratiques pour les professionnels comme pour les usagers.

Plus particulièrement, ces mesures de simplification portent sur :

  • les rapports sur l’amiante adressés par les opérateurs aux autorités administratives ;
  • la déconcentration de la représentation en appel pour les contentieux sur les décisions des directeurs généraux des agences régionales de santé (dispositions applicables aux appels formés à compter du 1er janvier 2020) ;
  • la simplification de la procédure de désignation des directeurs et conseillers scientifiques dans les instituts et écoles de formation paramédicale ;
  • l’enregistrement des déclarations d’absence de longue durée des pharmaciens ;
  • la suppression de l’obligation faite aux ministres de l’intérieur et des armées de signer l’arrêté fixant les unités hospitalières sécurisées interrégionales ;
  • la simplification des formalités de publication des actes des conseils de surveillance et des directeurs d’établissements publics de santé ;
  • les comptes des établissements de santé ;
  • l’allègement des procédures d’avis préalable pour les modifications des cahiers des charges concernant la permanence des soins ambulatoires (PDSA) ;
  • la simplification des mesures relatives au Centre d’action sociale de la Ville de Paris ;
  • le remplacement de la procédure d’approbation par le préfet de département des conventions constitutives des groupements de coopération sociale ou médico-sociale (GCSMS) par une simple information aux autorités administratives ;
  • la suppression de l’obligation de déclaration d’absence d’intérêt pour les membres des commissions d’information et de sélection d’appels à projet relevant des agences régionales de santé, diverses simplifications concernant ces commissions ;
  • les seuils à partir desquels les projets d’extension d’établissements et services sociaux et médico-sociaux (ESSMS) doivent être soumis à la commission d’information et de sélection d’appels à projet ;
  • la suppression de l’obligation de transmission des marchés publics au-delà d’un certain seuil pour 1es ESSMS ;
  • la simplification des informations à remplir par le médecin en cas de prolongation d’arrêt de travail consécutif à un accident de travail ou à une maladie professionnelle (à compter du 1er septembre 2020) ;
  • la déconcentration de la représentation en appel pour les contentieux sur les décisions des directeurs généraux des agences régionales de santé ;
  • la simplification du régime d’approbation de certains groupements d’intérêt public (GIP).

Sauf exception, les dispositions de ce décret entre en vigueur  le lendemain de sa publication, soit le 23 août 2019.

Domaines juridiques

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Simplification dans les domaines de la santé et des affaires sociales

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement