Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Intercommunalité

Le conseiller général Jacques Auzou conteste le schéma intercommunal de la Dordogne

Publié le 22/04/2011 • Par Christiane Wanaverbecq • dans : Régions

Le conseiller général et maire de Boulazac monte au créneau pour défendre les huit communes de la communauté de communes d'Isle-et-Manoire non rattachées à la communauté d'agglomération périgourdine.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Sur les 15 communes qui composent la communauté de communes d’Isle-et-Manoire (Dordogne, 19 000 hab.), 8 n’iront pas à la communauté d’agglomération périgourdine (CAP), malgré le souhait unanime exprimé par les élus.

Suite à la présentation du SDCI de Dordogne le 8 avril 2011 à Périgueux, Jacques Auzou, maire (PCF) de Boulazac (7 000 hab.), commune la plus peuplée de l’EPCI, qu’il préside par ailleurs, a pris le temps de réagir.
Il l’a fait mercredi 20 avril lors d’une conférence de presse, s’étonnant tout d’abord qu’on n’ait pas pris en compte l’avis des élus.

Avis favorable en mars — Le 17 mars dernier, en conseil communautaire, ces derniers avaient pourtant pris une délibération les déclarant unanimement favorables à l’adhésion de la communauté de communes à la CAP, mais à la condition que toutes les communes l’intègrent.

« Ils n’ont pas été entendus. Cela me semble contraire au principe de la libre administration des collectivités locales », a déclaré Jacques Auzou. « Depuis 12 ans, je milite pour une agglomération périgourdine forte composée de 100 000 à 120 000 habitants, pas moins, pour pouvoir se positionner face à la métropole de Bordeaux et le bassin de Brive-la-Gaillarde. Je ne suis pas hostile à l’intégration de Boulazac et des 6 autres communes à la CAP. Mais je ne comprends pas pourquoi la préfète nous a choisis et pas les 8 autres », a-t-il ajouté.

Nommé rapporteur à la CDCI, Jacques Auzou compte user de son pouvoir d’influence pour faire bouger les lignes et obtenir l’accord des 2/3 des membres.

Assistance juridique — Le conseil communautaire d’Isle-et-Manoire a par ailleurs choisi le cabinet d’avocats parisien Symchowicz Weissberg et associés pour bénéficier d’une assistance juridique.
« Tout est remis en cause au niveau du personnel, des contrats et du projet collectif de développement basé sur une dotation de solidarité de 200 000 euros, soit 4 % du budget de fonctionnement. La communauté avait notamment prévu de prendre au 1er janvier 2012 la gestion des centres de loisirs », déclare Nicolas Vitel, directeur général de l’EPCI.

Dans le schéma proposé par la préfète de la Dordogne, la CAP pourrait englober 31 communes, dont 13 aujourd’hui.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le conseiller général Jacques Auzou conteste le schéma intercommunal de la Dordogne

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement