Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

évaluation

Faut-il noter les services publics d’un simple clic ?

Publié le 23/08/2019 • Par Gabriel Zignani • dans : France

Faut-il noter les services publics d'un simple clic ?
La Gazette / Clod
Les options offertes à l’usager pour noter ou évaluer les services publics se multiplient et se veulent de plus en plus accessibles. Ces outils ont pour rôle d’améliorer les services publics, mais restent à manier avec précaution.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les systèmes de notation permettant d’évaluer la satisfaction des clients se sont multipliés sur la Toile ces dernières années. L’exemple emblématique est le site américain « tripadvisor.com », où des notes de 0 à 5 sont attribuées aux restaurants et hôtels, et sur lesquelles les potentiels clients vont se baser pour choisir des adresses. Les services publics n’échappent pas à cette tendance. L’Etat a pour objectif qu’ils fassent tous, à terme, l’objet de telles évaluations par les usagers. Cela participe de l’ambition de placer la satisfaction de l’usager au centre des préoccupations du service public. Edouard Philippe exposait, le 1er février 2018, que « le meilleur levier de la transformation, c’est la satisfaction du public, souvent le meilleur indicateur qui vaille ».

Mais pas question de laisser le champ libre aux géants de l’internet. Emmanuel Constantin, directeur de projet chargé de la qualité de service à la direction interministérielle de la transformation publique (DITP), explique que « les gens notent déjà les services publics. Mais ils le font sur Google. Et ils peuvent y écrire tout ce qu’ils veulent. Pour le meilleur et pour le pire. Nous avons voulu créer une alternative, notamment pour que les critiques constructives puissent être prises en compte par l’administration. »

Raconter son expérience sur Voxusagers

L’Etat propose même deux services. Le premier, Voxusagers (« voxusagers.gouv.fr« ), est en cours d’expérimentation, et va être ouvert à tous les services publics du ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Régions

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Faut-il noter les services publics d’un simple clic ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Henri Tanson

26/08/2019 08h48

Ça cache quoi ? Une notation…
Noter les services publics alors que d’un côté, il y a une volonté continue et affirmée, de réduire des dépenses publiques pour des questions de politique d’austérité, de règles de la zone euro (contrôle des déficits, de la « dette »), tandis que de l’autre, il y a le choix d’imposer à tous les pays européens, la libre concurrence totale et non-faussée, à laquelle s’oppose tout ce qui est « politique publique », tout ce qui ressemble de près ou de loin à une « entreprise publique » dans un secteur concurrentiel.
Nos services publics sont de plus en plus misérables, manquent de moyens, sont de plus en plus automatisés, numérisés, déshumanisés, et l’on voudrait que les usagers notent ces services ?
Est-ce bien raisonnable ???

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement