Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budget 2011

Tulle baisse – en apparence – ses impôts

Publié le 27/04/2011 • Par Jean-Pierre Gourvest • dans : Actualité Club finances, Régions

La ville de Tulle a voté mardi 12 avril 2011 à l’unanimité un budget primitif cohérent avec les choix de l’agglomération dont elle dépend, mais dont les taux d’imposition provoquent la polémique.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Affichés à la baisse, ces taux sont qualifiés de trompe-l’œil par une opposition qui se demande ce que paiera en définitive le contribuable qui ne devrait pas relever sur ses feuilles d’impôts une différence notable.
De fait, entre taux locaux et bases fixées par les services de l’Etat (+ 2 %) mais aussi nouvelle ligne d’imposition créée par la communauté de communes vers les ménages afin de financer les nouvelles compétences de ces dernières, rien n’est acquis.

Pourtant les élus majoritaires tullistes (PS) dirigés par le maire Bernard Combes annoncent une réduction « historique » – taxe d’habitation de 12,34 à 9,89 %, foncier bâti de 34,44 % à 28,88 %, non bâti de 98,57 à 78 % – dans un contexte budgétaire très serré.
Les dépenses de fonctionnement des services ont été contractées depuis 3 ans, permettant une économie de 600 000 euros, mais les comptes sont au plus juste.

L’investissement de son côté se maintient au niveau de 2010 à 4,5 millions d’euros avec un recours à l’emprunt limité, et tous les engagements devraient, du moins d’après le maire, être tenus.

Ce budget aura surtout été observé par les politiques, pour une cité dont le premier élu est l’emblématique François Hollande, devenu président du conseil général, qui vise les ambitions que l’on sait.

Ce qui n’empêche pas la Corrèze d’être reconnue comme le département le plus endetté de France.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Tulle baisse – en apparence – ses impôts

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement