Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Infrastructures

Ces ponts très dégradés qui menacent la vie des territoires

Publié le 27/08/2019 • Par Isabelle Verbaere • dans : A la une, actus experts technique, France

Le viaduc de Gênes, qui s'est en partie effondré en août 2018.
Le viaduc de Gênes, qui s'est en partie effondré en août 2018. AdobeStock
La France compte environ 250 000 ponts, dont 10 % sont en mauvais état. Faute de moyens pour les réparer, les restrictions de circulation et les fermetures se multiplient, dégradant l’activité économique et l’attractivité des territoires concernés.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

C’est le feuilleton de l’été des infos trafic : depuis le 30 mai et jusqu’au 30 septembre, le pont de Givors, situé au sud de Lyon et qui permet à l’A47 de franchir le Rhône, est en travaux. Or cet ouvrage de l’Etat, géré par la direction interdépartementale des routes centre-est (Dirce), supporte un trafic de 90 000 véhicules par jour, dont 13 000 camions !

Les fermetures et restrictions de circulation sur cet axe contraignent beaucoup d’automobilistes à emprunter d’autres itinéraires, en particulier via le centre-ville ou la zone commerciale de Givors (19 300 hab., métropole de Lyon). « Certes, ces travaux étaient devenus indispensables, mais ils provoquent des bouchons monstres sur notre commune », déplore Christiane Charnay, la maire (PCF). La Dirce a détecté des infiltrations d’eau ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

« Sécurité des ponts : éviter un drame», rapport d'information de Patrick Chaize et Michel Dagbert, fait au nom de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable, juin 2019.

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Jumeau numérique : comment la maîtrise des données territoriales sert-elle la transition écologique ?

de Egis

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ces ponts très dégradés qui menacent la vie des territoires

Votre e-mail ne sera pas publié

Henri Tanson

28/08/2019 10h38

Vous dîtes que la France n’a pas les moyens d’entretenir ses ouvrages d’art ?
C’est parfaitement inexact ; elle aurait les moyens de le faire si elle changeait de politique.
Il faut savoir que notre pays donne 60 millions d’euros pour la construction d’un pont en Croatie, sans en espérer aucun retour… Et ce n’est même pas pour faire travailler des entreprises françaises puisque c’est un consortium chinois qui a remporté l’appel d’offres !!!
Les 60 million d’euros que la France donne, c’est une petite partie de ce que notre pays donne chaque année au budget de l’Union européenne. En pure perte… En effet, ces dernières années, ce sont plus de 9 milliards d’euros par an que nous donnons pour financer notre « danseuse » européenne ; sans que les Français ne soient vraiment au courant !
Avons-nous les moyens d’entretenir cette danseuse, quand il y a urgence, sur notre territoire, de faire des dépenses de sécurité ? Que font nos politiques ? Assumeront-ils leur politique irresponsable quand nous aurons, comme les Italiens avec le pont de Gênes, une catastrophe et de nombreux morts qui auraient pu être évités ?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement