logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/634713/pollutionrisques-naturels-les-5-articles-les-plus-lus-sur-le-club-techni-cites-cette-annee/

TOPS DE L'ÉTÉ
Pollution/risques naturels : les 5 articles les plus lus sur le Club Techni.Cités cette année
Cyrille Pac | A la une | Actu ingénierie publique | France | Publié le 13/08/2019

La rédaction de Techni.Cités profite de l'été pour revenir sur les six premiers mois de l'année et vous offre une petite séance de rattrapage. Voici les 5 articles les plus lus sur le site autour des thèmes de la pollution et des risques naturels. Prévenir les inondations, affronter les îlots de chaleur, lutter contre toutes les nuisances, réchauffement climatique... les dossiers brûlants n'ont pas manqué.

Inondation Aude Orbieu Villedaigne1/ Toujours plus de territoires adoptent la taxe Gemapi [1]

Selon la Direction générale des finances publiques, 439 intercommunalités ont décidé de lever, en 2019, la taxe Gemapi, soit environ 35 % des communautés et métropoles de France. A titre de comparaison, moins de 70 intercommunalités avaient instauré cette taxe l’année précédente.

2/ « La France doit se préparer à un choc climatique inévitable » [2]

Pour la Délégation à la prospective du Sénat, la France n’est pas préparée au « choc climatique » prévu pour 2050. Son rapport, rendu public le 16 mai 2019, dresse un état des lieux sans concessions et formule 18 propositions pour « s’y préparer ».

3/ Les îlots de chaleur urbains ne sont pas là où on les attend [3]

Cartographier le phénomène d’îlot de chaleur urbain sur son territoire est indispensable pour cibler les enjeux et les besoins d’atténuer localement la surchauffe. Ce phénomène ne se limite pas aux centres-villes des métropoles du sud de la Loire. Il peut concerner tout le territoire métropolitain et des tissus urbains très variés. Peu de données permettent d’évaluer le climat local. Réaliser des mesures de températures est donc essentiel pour poser le diagnostic des îlots de chaleur.

4/ Le bleu des éclairages LED est nocif pour la santé, selon l’Anses [4]

Une expertise de l’Anses, publiée au printemps dernier et faisant suite à une étude approfondie déjà parue en 2010, confirme la toxicité de la lumière bleue des LED pour la rétine et les effets perturbateurs sur les rythmes biologiques des hommes, des animaux et de la flore.

5/ Gemapi : penser nature, panser la nature [5]

Depuis 2018, la nouvelle compétence sur la gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations incite les collectivités à s’interroger sur la façon de concilier écologie et sécurité. D’un point de vue opérationnel, cela engendre plusieurs changements. Il faut trouver des solutions qui se calent sur le parcours de l’eau, avec des décisions prises à l’échelle d’un bassin hydrographique. Ces solutions gagnent à être fondées sur la nature, y compris pour la prévention des inondations. Enfin, de nouveaux métiers, plus interdisciplinaires, sont appelés à se développer.