Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Médiation sociale

« Il ne faut pas limiter le médiateur social à une présence en bas des immeubles »

Publié le 01/10/2019 • Par Mathilde Elie • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

médiation
DR
A l’occasion des journées européennes de la médiation sociale, organisées les 9 et 10 octobre au Centre national des arts et métiers, la Gazette a rencontré deux de ces organisateurs : Hibat Tabib et André Moisan. Spécialistes de la médiation sociale, ils sont convaincus que les collectivités ont tout à gagner dans le développement des espaces de médiation, et soulignent l’intérêt de créer un réseau européen pour partager les bonnes pratiques. Entretien.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La médiation comme droit pour les citoyens, et comme devoir pour les institutions. C’est un peu le leitmotiv d’Hibat Tabib, spécialiste et figure de la médiation sociale, connu notamment pour son travail dans la ville de Pierrefitte-sur-Seine depuis près de 30 ans. Avec André Moisan, maître de conférences et spécialiste de la question, ils partagent l’idée que la médiation sociale doit être abordée de manière globale et partenariale entre les collectivités et les différents acteurs (associations, bailleurs sociaux, police…). Ils estiment aussi que les pays européens, confrontés aux mêmes problématiques, devraient davantage partager leurs expériences.

C’est le sens du projet CréE.A, qui vise à rassembler et à interpeller les institutions politiques nationales et européennes, pour créer un ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Il ne faut pas limiter le médiateur social à une présence en bas des immeubles »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement