logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/63408/nantes-metropole-maintient-un-haut-niveau-dinvestissement/

BUDGET 2011
Nantes Métropole maintient un haut niveau d’investissement
Jacques Le Brigand | Actualité Club finances | Régions | Publié le 22/04/2011

Pour la deuxième année consécutive, la communauté urbaine a adopté le 12 avril un budget primitif en baisse, arrêté à 958 millions d'euros dont 724,1 millions de budget principal contre 960 millions en 2010 et 974 millions en 2009. Elle estime à 34 millions le montant des ressources perdues en raison du désengagement de l'Etat et de la réforme de la fiscalité locale.

L’agglomération redoute à terme un effet de ciseau entre  :

La petite embellie annoncée cette année avec un produit qui devrait s’élever à 532,7 millions d’euros (+2,3 %) est à mettre sur le compte de la hausse de la dotation globale de fonctionnement, attendue à 135,1 millions (+3,9 %), et de la fiscalité locale qui générera 12 millions supplémentaires : elle portera plus fortement sur les entreprises (+5,4 %), notamment à travers un relèvement du taux de la taxe du versement transport, que sur les ménages (+4,2 %).

Le budget déplacements est le mieux doté – Sur le seul budget principal, les dépenses de fonctionnement atteignent 408,5 millions (+2,5 %), soit une part de 56,4 %. 
Parmi celles-ci, la masse salariale progresse de 2,7 % et représente 19 % du total. 
Les investissements restent à un niveau proche de celui de 2010 avec un total inscrit de 265 millions dont 223,4 millions d’euros pour le budget principal. 
Avec les espaces publics, le budget des déplacements est le mieux doté (56,7 millions). Sont inscrits  :

Toutes les sources d’économies sont passées au peigne fin, insiste Nantes Métropole, citant justement en exemple un montage en crédit bail pour l’achat de 12 rames de tramway avec, à la clé, une diminution de la facture de 2,5 millions.

Les dépenses liées à la dette s’élèveront à 105,9 millions dont 62,9 millions au titre des remboursements en capital. Son encours atteint 717,6 millions dont 41,5 millions vis-à-vis des communes.