Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Fonds structurels

Younous Omarjee : “Je lance un appel aux élus pour soutenir le plaidoyer pour la cohésion”

Publié le 25/07/2019 • Par Isabelle Smets • dans : Actu experts finances, Europe

Younous-Omarjee-LFI-depute-europeen-fonds-structurels
DR
Younous Omarjee (La France insoumise) est le nouveau président de la commission du Développement régional du Parlement européen. Ce Réunionnais de bientôt 50 ans a été élu le 10 juillet dernier pour un mandat de 2,5 ans. A un moment critique puisqu’il aura la tâche de négocier les futurs règlements sur les Fonds structurels face aux Etats. La Gazette des Communes l’a rencontré.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Quelles sont vos lignes rouges dans les négociations qui arrivent avec le Conseil des ministres ?

D’abord les macro-conditionnalités économiques. Nous les refusons et nous allons continuer la bataille là-dessus. Il y a quelque chose de très injuste à faire porter sur nos régions le poids des manquements des Etats. La plénière a défini une position très radicale, en refusant toutes les dispositions liées à la gouvernance économique. Je ne sais pas si je peux dire que c’est une ligne rouge parce que, lors de la précédente législature, le Parlement avait fini par accepter la macro-conditionnalité. Mais en tout cas on va mener la bataille, y compris sur les questions  de procédure. S’il y a macro-conditionnalité, il faut impérativement garantir que le Parlement ait son mot à dire avant toute ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Younous Omarjee : “Je lance un appel aux élus pour soutenir le plaidoyer pour la cohésion”

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement