Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

vote des étrangers

Le Conseil français de citoyenneté de résidence sur les fonts baptismaux

Publié le 21/04/2011 • Par Laurence Lafosse • dans : France

Toulouse a accueilli les 15 et 16 avril 2011 les villes disposant d’un conseil des résidents étrangers, pour créer le CoFraCiR, le Conseil français de citoyenneté de résidence, qui regroupe un réseau associatif de villes militant pour la reconnaissance du droit de vote et l’éligibilité des étrangers aux élections locales.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cette initiative fait suite à l’appel du 15 février dernier lancé par le maire de Strasbourg Roland Ries (PS).

En attendant l’extension à une quinzaine de villes éligibles, le nouveau réseau en compte pour le moment 10, membres associés, disposant toutes d’un conseil des résidents étrangers :

  • Toulouse,
  • Strasbourg,
  • Creil,
  • Clichy-la-Garenne,
  • Grenoble,
  • Paris,
  • Roubaix,
  • Saint-Denis,
  • Aubervilliers,
  • Nantes.

Echanges d’expériences – « L’objectif est bien de créer un réseau dynamique, une force de pression pour faire légiférer en matière du vote des étrangers aux élections locales. Le CoFraCiR est également un lieu de réflexion, d’échanges d’expériences tant au niveau national qu’européen », explique Jean-Paul Makengo, adjoint au maire de Toulouse en charge de la diversité.

Présidée pendant deux ans par l’élue strasbourgeoise en charge de la citoyenneté, Anne-Pernelle Richardot, la gouvernance du CoFraCir s’appuie sur deux collèges :

  • l’un associant les élus des villes membres,
  • l’autre les résidents étrangers élus dans les conseils des résidents étrangers.

L’exécutif est assuré par un comité directeur rassemblant deux représentants de chaque collège par ville.

Roland Ries s’est félicité dans un communiqué du choix de sa collectivité pour présider le CoFraCiR, souhaitant notamment au Conseil « un rôle actif et décisif dans les débats nationaux » sur « toutes les questions d’intégration et de lutte contre les discriminations ».

Le prochain rendez-vous des villes associées au CoFraCiR aura lieu fin juin à Creil dans l’Oise.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le Conseil français de citoyenneté de résidence sur les fonts baptismaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement