Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Projet de loi de transformation de la fonction publique

Réforme de la fonction publique : les dés sont jetés !

Publié le 24/07/2019 • Par Claire Boulland • dans : A la Une RH, Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

robert-coelho-unsplash
robert coelho - unsplash - CC by SA 2.0
La réforme de la fonction publique vient d'être votée, à une semaine d'intervalle, par l'Assemblée nationale puis le Sénat. Les premiers textes d'application sont attendus dès la rentrée. Plus de marche arrière possible, sauf à ce que le Conseil constitutionnel réponde favorablement au recours déposé, le 24 juillet, par trois groupes de députés.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« L’équilibre du projet de loi entre, d’une part, les souplesses accordées aux employeurs, élus et encadrants publics et, d’autre part, le renforcement des droits de l’ensemble des agents publics  », s’était félicité Olivier Dussopt le 18 juillet dernier à l’Assemblée nationale. Les députés ont voté à 81 voix « pour » et 17 « contre » le projet de loi de transformation de la fonction publique issue de la commission mixte paritaire.

Ce mardi 23 juillet, c’était au tour des sénateurs de se prononcer, favorablement (vote à mains levées non décompté), dessus.

  • Réforme de la fonction publique : un texte final qui prétend allier souplesse et fermeté

Et maintenant ?

Devant les ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Réforme de la fonction publique : les dés sont jetés !

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

25/07/2019 09h25

Je comprends l’émotion des syndicats représentant les salariés quant à ce texte et ses conséquences.
Mais pour moi, ce texte n’est que la rédaction de nombreuses mesures qui existent déjà!

Qui n’a pas connu dans sa collectivité de contractuel exerçant des fonctions pendant plus de dix ans voire trente? Quelle est la grande collectivité ne disposant pas en son sein de membres de la direction générale non titulaires de la fonction publique? Quelle est la grande collectivité n’ayant pas au moins 10 % de cadres de catégorie A contractuels?…

Mais si les syndicats des salariés ne sont pas satisfaits, il n’en est pas de même des représentants des collectivités; toutes tendances confondues! C’est un signe.

Mais le meilleur ou le pire reste à venir avec la publication des textes d’application. Ne dit-on pas que le diable se cache dans les détails?

Pour aller plus loin sur ce dossier, on peut aussi se demander si ces changements en cours de la fonction publique ne sont pas seulement liés aux changements de comportement de la population.
Comment imaginer que le statut de la fonction publique ne change pas alors que dans le privé les changements sont radicaux.

N’oublions pas que les fonctionnaires participent comme le reste de la population à ces évolutions:
– quel fonctionnaire n’est jamais allé dans un supermarché le soir après 19 heures ou le dimanche (bonjour la vie de famille pour les salariés de ces entreprises)?
– quel fonctionnaire n’a pas acheté un produit sur internet (à n’importe quelle heure) en recherchant le meilleur prix (au détriment des conditions de travail et de rémunération des personnels concernés), en maugréant dès lors que la date de livraison est dépassée de quelques heures?

Je l’ai fait, moi aussi, comme la plupart des autres. Mais aujourd’hui, ayant pris conscience de ces débordements, je le regrette et je préfère aller au marché, dans les petites boutiques; tout cela aux heures normales d’ouverture car moi aussi je suis très satisfait de pouvoir avoir une vie familiale et des amis avec lesquels partager!

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement